Flux RSS
Sep 16

Notre 4 pages de rentrée :

Publié le samedi, 16 septembre 2017 dans Alternatives et Autogestion

Issu du Chantier d’été d’Alternatives et Autogestion, notre « 4 pages » de rentrée ». . Nous avons commencé à le distribuer lors des manifs du 12 septembre. A Albi, à Nice, à Mulhouse, à Chambéry et là où notre mouvement est présent !

(suite…)

Fév 25

Sur nos murs . . .

Publié le samedi, 25 février 2017 dans Alternatives et Autogestion

Nov 24

Falsifications nucléaires : l’effondrement prévisible et irréversible de l’atome de France, par Stéphane LHOMME, directeur de l’Observatoire du nucléaire

Publié le jeudi, 24 novembre 2016 dans Nucléaire

nuclai1   Lorsque des problèmes de conformité de la cuve de l’EPR de Flamanville ont été reconnus par Areva en avril 2015, il s’agissait presque d’une information anodine tant le chantier de ce réacteur a connu – et connait encore – de retards, malfaçons et surcoûts. 

Mais, peu à peu, au fil des semaines et des révélations, cette affaire a dévoilé ce qui est incontestablement un des pires scandales industriels de tous les temps, tous pays confondus. 

Ainsi l’industrie nucléaire française, présentée continuellement    j3cg_untitled1comme « triomphante », « exemplaire », « enviée dans le monde entier », est en réalité un repaire d’escrocs qui, depuis des décennies, bâclent la fabrication de milliers de pièces, les couvrent par des certificats de sûreté falsifiés, et les utilisent sans se rendre compte ou sans se préoccuper de leurs déficiences !  

(suite…)

Nov 21

Linky et nucléaire par Stéphane Lhomme (tribune libre)

Publié le lundi, 21 novembre 2016 dans Point de vue

 http://www.observatoire-du-nucleaire.org

imagesAutant le dire tout de suite, la problématique du compteur électrique communicant Linky ne relève pas précisément de la lutte anti-nucléaire. Cependant, il existe entre les deux sujets des points communs et des similitudes qui font qu’il est parfaitement logique et cohérent pour les antinucléaires de se mobiliser contre le déploiement de ces compteurs, sans oublier les compteurs communicants de gaz (appelés Gazpar) et d’eau.

Avant tout, il convient de tordre le cou à des prétextes avancés par les industriels pour « justifier » les compteurs communicants, prétextes qui abusent d’ailleurs certains écologistes : les compteurs communicants permettraient de « faire des économies d’énergie » et « aideraient au développement des énergies renouvelables » : voilà bien de quoi appâter un antinucléaire !

En réalité, le système des compteurs communicants va être lui-même consommateur d’une quantité non négligeable d’énergie : il ne s’agit pas seulement des compteurs mais d’innombrables appareils déployés dans les communes pour capter les informations collectées par les compteurs, les transporter, les concentrer, les réexpédier par téléphonie mobile, etc.
(suite…)

Juin 28

Alternatives et Autogestion en 4 dessins (1)

Publié le mardi, 28 juin 2016 dans Alternatives et Autogestion

autogestion 1nucleaire-eolien-industrielegalite-130 heures, 4 jours

Nov 22

Et le risque d’attentat contre une centrale nucléaire? Par Alain_Dubois (Médiapart) tribune libre .

Publié le dimanche, 22 novembre 2015 dans Nucléaire

http://blogs.mediapart.fr/blog/alaindubois/201115/et-le-risque-dattentat-contre-une-centrale-nucleaire

NUCLAI1Les attentats abjects du 13 novembre sont d’une nature différente de ceux de janvier à Paris ou même de ceux du 11 septembre à New York. Dans les deux derniers cas (et dans bien d’autres dans le monde), le message porté par ces attentats était surtout de nature symbolique: frapper les symboles de l’État américain à New York, ceux de la liberté d’expression et de conscience (et singulièrement mais pas exclusivement du judaïsme) à Paris. Dans aucun de ces cas, malgré tout ce qui a été dit et écrit, le but n’était de « faire le plus de victimes possible », car si cela avait été le cas d’autres cibles auraient été choisies, par exemple des stades sportifs ou d’autres rassemblements populaires, ou des cibles industrielles de type Sévéso (et le 11 septembre nul n’aurait pu s’y opposer car nul n’avait semble-t-il prévu les détournements d’avions). Mais vendredi dernier il y a eu un « changement de paradigme ».  Les cibles choisies, avant tout le Stade de France et le Bataclan, avaient certes une charge symbolique: attaquer la jeunesse, les loisirs, et plus généralement un « mode de vie », dans une société qui reste encore perçue dans le monde entier comme porteuse historique de l’universalisme des Lumières et des Droits de l’Homme, même si depuis belle lurette ces idéaux sont en fait souvent battus en brêche dans notre pays.. Mais au-delà ce cet aspect symbolique, ces attentats avaient bien pour but de « faire le plus de victimes possible ». Et il est légitime de suspecter que les « prochains » attentats risquent bien d’avoir le même objectif.

(suite…)

Avr 20

Action devant la centrale de Golfech, Dimanche 26 avril

Publié le lundi, 20 avril 2015 dans Nucléaire

Download.html

 

 

 

Action devant la centrale de Golfech

Dimanche 26 avril

Rdv devant la centrale de Golfech à partir de midi.

25 ans ça suffit, on ferme Golfech ! (25 ans de durée de vie prévue en 1990)

Areva chute, le nucléaire est un « boulet », sortie imminente du nucléaire…

– 12h : pique-nique devant la centrale
– 14h : prises de parole, pose de cadenas, chaînes, panneaux « chantier fermeture, stop au rafistolage » apportés par tous..

Venez nombreux pour peser sur des décisions politiques actuelles dont les enjeux énergétiques sont aussi importants que ceux qui prévalaient dans les années soixante-dix.

À l’appel de la coordination régionale antinucléaire du Sud-Ouest.

Co-voiturage depuis Toulouse : rendez-vous devant « Grandeur Nature » à 11 h Place Jules Julien (contact : Daniel Roussée 06.61.97.83.28 / daniel.roussee@wanadoo.fr)

Contact :
stopgolfech47@orange.fr

Consultez les autres actions du Chernobyl day 2015 :
http://www.sortirdunucleaire.org/Agenda?datetmp=2015-04-01&id_mot=350

Avr 18

Noam Chomsky : l’interview qui dénonce l’Occident. Entretien avec Isabelle Kumar, Euronews :

Publié le samedi, 18 avril 2015 dans International, Point de vue

Nous reproduisons ici cet entretien de Noam CHOMSKY avec Isabelle KUMAR, d’Euronews

http://fr.euronews.com/2015/04/17/noam-chomsky-l-interview-qui-denonce-l-occident/

            « L’Europe est la servante des États-Unis »

Il est l’un des plus grands intellectuels du monde, auteur prolifique et anarchiste autoproclamé. A 86 ans l‘âge ne semble pas le ralentir.
Il combat toute une série d’injustices, avec l’Occident en général dans sa ligne de mire.

Noam Chomsky : une vie de militant

  • Noam Chomsky est né le 7 Décembre 1928 à Philadelphie, Etats-Unis
  • Il a commencé à travailler à l’Institut de Technologie du Massachusetts en 1955
  • Il est un éminent linguiste, philosophe et militant politique
  • Son travail dans les années 50 a révolutionné le domaine de la linguistique
  • Il se fait connaître pour son activisme contre la guerre du Vietnam
  • Il s’oppose aux élites dirigeantes et est devenu une critique acerbe de la politique étrangère américaine et occidentale
  • Il a écrit des centaines de livres

Noam Chomsky nous a reçus dans son bureau à l’Institut de Technologie du Massachusetts.

204ff29e-255x300Isabelle Kumar, euronews :
Noam Chomsky merci d‘être avec nous. Le monde en 2015 semble très instable, mais d’une façon générale, êtes-vous plutôt optimiste ou pessimiste ?

Noam Chomsky :
Au niveau mondial, nous courons vers un précipice : nous ne pouvons que chuter dans l’abîme, ce qui réduit fortement nos chances d’une survie décente.

Isabelle Kumar, euronews :
De quel précipice s’agit-il?

Noam Chomsky :

Il y en a deux en fait : le premier est environnemental. Une catastrophe écologique est imminente, et nous n’avons que très peu de temps pour en la limiter. Nous n’allons pas dans le bon sens. L’autre date de 70 ans, c’est la menace d’une guerre nucléaire, qui est en fait toujours croissante. Si vous regardez bien ce dossier, c’est un miracle que nous ayons survécu.

(suite…)

Jan 28

 » hier ist kein warum » (ici il n’y pas de pourquoi) Lettre à Najat Vallaud-Belkacem

Publié le mercredi, 28 janvier 2015 dans Libertés, Point de vue

« Je crois qu’il est fondamental que ces génocides ne soient pas occultés pour montrer jusqu’où peut amener la haine, les discriminations… alors ça commence très doucement en général, par de simples discriminations pour des postes, des fonctions, la carte d’identité des choses comme ça, et puis de montées en montées on convainc la population qu’il faut s’en débarrasser : s’en débarrasser c’est d’abord dans des camps simplement, et puis ensuite c’est de tuer. »  Simone Veil [1]

« Attendez un peu et l’impensable devient inéluctable, l’impossible devient ordinaire. » Edward Bond [2].

Madame la ministre de l’Éducation nationale, de l’Enseignement supérieur et de la Recherche,

Vous avez déclaré :

« L’école est en première ligne aussi pour répondre à une autre question car même là où il n’y a pas eu d’incidents il y a eu de trop nombreux questionnements de la part des élèves, et nous avons tous entendu les “oui je soutiens Charlie, mais…”, Les deux poids deux mesures. Pourquoi défendre la liberté d’expression ici et pas là ? Ces questions nous sont insupportables, surtout lorsqu’on les entend à l’école qui est chargée de transmettre des valeurs. » [3]

Depuis que j’ai eu connaissance de cette déclaration, je n’arrive plus à respirer correctement, je n’arrive pas à dormir, je suis comme alourdie par une envie de vomir qui ne se déclarerait pas. Et comme je n’ai pas tout de suite trouvé ce qui me malmenait autant, aussi violemment l’esprit et les tripes, vos mots n’ont cessé de tourner en boucle, de taper dans mes tempes. Je n’arrêtais pas de me les répéter pour tenter de les exorciser. Et puis, hier soir, j’ai retrouvé.

(suite…)

Oct 3

Tricastin : Nous sommes dans une situation pré-Fukushima


Communiqué de Presse du jeudi 3 octobre 2013 – 8h30. Collectif antinucléaire de Vaucluse / CAN84. collectifantinucleaire84@hotmail.fr . www.coordination-antinucleaire-sudest.org

Autocollant-antinucleaireDepuis vendredi 27 septembre l’usine Eurodif du Tricastin menace la France. A l’arrêt depuis juin 2012 et par ce que les nucléocrates veulent procéder à des démantèlements rapides pour cacher au plus vite leur forfait et continuer leur sinistre business de mort, les manœuvres d’extraction de l’uranium en cours se passent très mal. Une menace radioactive est en cours avec risque de dispersion de produits radioactifs dans l’atmosphère. Près de 1000 personnes, salarié-es du site nucléaire, ont été éloignées de la zone.

L’usine devait être fermée en 2010 mais le gouvernement de l’époque décida de prolonger son activité pour répondre aux exigences de profits du lobby nucléaire.

Déjà le 9 février 2012 une inspection a révélé un incident lié à l’intégrité des barrières de confinement de la matière radioactive à l’usine d’enrichissement de l’uranium Eurodif du Tricastin. Et quelques jours plus tard une série de défaillances est constatée à la Socatri : un conteneur a été sur-rempli de 12 500 kilos d’hexafluorure d’uranium (UF6) au lieu de la limite fixée à 12 000 kilos radioactifs.

5 jours plus tard, le 14 février 2012 les inspecteurs de l’ASN constatent que les conditions climatiques extrêmes ont endommagé les réseaux d’eau industrielle, d’eau (suite…)