Flux RSS
Sep 3

Droit du sol. . .

Publié le lundi, 3 septembre 2018 dans Libertés

Août 20

Pour un droit international de l’hospitalité. Tribune de Étienne BALIBAR

Publié le lundi, 20 août 2018 dans Anti Racismes, Construire des alternatives, Libertés

          Le philosophe Étienne BALIBAR s’insurge contre les violences faites aux migrants,  » que l’histoire jugera sans doute criminelles « .

Au nom d’un  » choix de civilisation « , il propose de reconnaître  » l’hospitalité comme un droit fondamental  » s’imposant aux États et s’appliquant à ceux qu’il appelle les  » errants « 

– Cette tribune reprend et précise des idées que le philosophe a développées le 13 juillet à Saorge (Alpes-Maritimes), dans le cadre du Festival des passeurs d’humanité de la -vallée de la Roya. 

En Méditerranée, la situation ne cesse de se tendre. Une hécatombe quotidienne, en partie dissimulée. Des États instituant ou tolérant des pratiques d’élimination que l’histoire jugera sans doute criminelles. Entre les deux, des initiatives incarnant l’effort de solidarité de la  » société civile  » : villes refuges,  » passeurs d’humanité « , navires de sauvetage trop souvent contraints à la guérilla contre l’hostilité des pouvoirs publics.

Cette situation n’est pas sans analogues dans le monde. Mais pour nous, citoyens d’Europe, elle revêt une signification et une urgence particulières. Elle appelle une refonte du droit international, orientée vers la reconnaissance de l’hospitalité comme  » droit fondamental « , imposant ses obligations aux États, dont la portée soit au moins égale à celle des grandes proclamations de l’après-guerre (1945, 1948, 1951). Il faut donc en discuter.

Et d’abord de qui parlons-nous : de  » réfugiés « , de  » migrants  » ou d’une autre catégorie qui les englobe ?

Ces distinctions, on le sait, sont au cœur des pratiques administratives et de leur contestation. Mais, surtout, de la façon dont nous nommons les humains, qu’il s’agit de protéger ou de contraindre, dépend aussi le type de droits que nous leur reconnaissons, et la façon dont nous qualifions le fait de les en priver.

(suite…)

Août 7

Cercle de Silence, Mazamet : samedi 11 aout 2018, 10h30 à 11h30 marché de Mazamet, rue de Verdun.

Publié le mardi, 7 août 2018 dans Libertés

La loi pour une immigration maîtrisée, un droit d’asile effectif et une intégration réussie a été adoptée définitivement par l’Assemblée nationale le 1er août 2018.

Déjà le titre de la loi, ainsi que les commentaires du gouvernement et de la majorité : « c’est une loi équilibrée !!!!!!!! » sont contraires à la vérité, sont des provocations.

En réalité, c’est un texte dangereux qui consacre une véritable chute de droits pour les personnes étrangères.

Cf l’analyse du texte par La Cimade : véritable « Code de la honte ».

ci joint le décryptage de la loi.

https://www.lacimade.org/wp-content/uploads/2018/08/Loi_Asile_Immigration_Cimade_02082018.pdf

Une telle loi n’aurait pas permis aux membres du groupe Manouchian d’être présents en France pour participer à sa Libération.

Il y a 74 ans des migrants accueillis par la France sont morts pour la France, le groupe      Manouchian.  

l’affiche rouge

L’histoire a été relatée dans le film L’Armée du crime, de Rober Guédiguian et a vécu, et vit encore, dans nos mémoires grâce au poème d’Aragon, chanté par Léo Ferré, L’Affiche rouge.

(suite…)

Juil 11

Samedi 14 juillet, 10 h30 Cercle de Silence, marché de Mazamet. la FRATERNITE 11 Ju

Publié le mercredi, 11 juillet 2018 dans Libertés

Le Conseil d’État vient de rappeler que la FRATERNITE était un des constituants de notre république, de notre constitution :

LIBERTE EGALITE FRATERNITE.

Par conséquence, il ne peut y avoir de délit de Solidarité comme le souhaitait notre Ministre de l’Intérieur, notre 1er Ministre et le Président de la République.

Comme nous le disons depuis 8 ans en Silence, en Cercle au milieu du marché de Mazamet

nous pouvons aider les Immigrés, les Sans Papiers à se nourrir, à se loger, à s’habiller à vivre, à se déplacer en France pour des raisons administratives ou personnelles. Le Conseil d’État dit qu’il est seulement interdit d’aider au franchissement de frontière.

Donc Monsieur le Ministre de l’Intérieur nous ne sommes pas des délinquants quand :

– nous accueillons

– nous nourrissons

– nous habillons

– nous hébergeons

– nous transportons

– nous partageons notre amitié avec des personnes qui fuient la guerre, qui fuient la dictature, qui fuient les persécutions, la famine et la misère.

 

Ne pas oublier les phrases dites par le Président Emmanuel Macron lors de l’hommage rendu à Simone Veil, et que nous reprendrons autant que nécessaire :

« C’était le temps où des solidarités souterraines maintenaient la fraternité française. »

(suite…)

Mai 30

Samedi 9 juin 2018, Cercle de Silence MAZAMET

Publié le mercredi, 30 mai 2018 dans Libertés

Bonjour

      Membres participants au Cercle de Silence de Mazamet depuis le 13 février 2010,

  • nous avons participé aux Etats Généraux des Migrations du Tarn le 3 mars 2018 à Graulhet

  • nous revendiquons une politique migratoire respectueuse des droits fondamentaux et de la dignité des personnes, (en lien avec les 101 assemblées et 10 000 personnes partie prenantes des Etats Généraux des Migrations du 27 mai 2018) :

Un respect des principes suivants :

  1. Un accueil digne des nouveaux arrivants           

  2. Un respect du droit d’asile effectif, qui ne soit plus prétexte à une logique de tri

  3. Vers une égalité des droits entre Français·e·s et étranger·ère·s présent·e·s sur le territoire

  4. Une reconnaissance des initiatives citoyennes dans l’accueil et le soutien aux personnes étrangères

    5. Modification des règles concernant l’accès au territoire français et des politiques européennes et internationales

Dans ce but, nous serons présents samedi 9 juin de 10h30 à 11h30 sur le marché de Mazamet , comme nous le faisons tous les 2èmes samedis de chaque mois. . .

(suite…)

Mai 30

Ils canardent nos utopies et volent notre avenir. . .Tribune libre

Publié le mercredi, 30 mai 2018 dans Libertés

   « Une opération de maintien de l’ordre, ce n’est pas une science exacte. (…) notre objectif c’est de répondre en toute sécurité pour tout le monde” général Lizurey, à propos de la mutilation de Maxime sur la ZAD

Quʼont en commun Thierry Carcenac, Bernard Cazeneuve et Gérard Collomb? Les deux premiers sont responsables par leur entêtement et leur politique répressive, de la mort de Rémi Fraisse, jeune botaniste de 21 ans, à Sivens dans le Tarn en 2014. Et le dernier, actuellement ministre de lʼIntérieur, était aux manettes lors de la grave blessure au pied de Robin, jeune père de famille de 27 ans, à Bure et lors de la récente mutilation de Maxime, étudiant de 21 ans, qui sʼest fait arracher la main à Notre-Dame-Des-Landes par une grenade GLI-F4.

Ce sont tous des hommes dʼun certain âge qui appartiennent à une génération de politiciens qui a participé à tout saccager. Les projets de Bure, Notre-Dame-Des-Landes et Sivens lʼillustrent à merveille: ils représentent lʼagriculture industrielle, la    bétonisation des campagnes et le nucléaire.

Que leur politique soit désastreuse pour les humains et la planète est une chose. Mais quʼils soient prêts, en conscience, à terroriser, mutiler et tuer pour persévérer dans leur modèle destructeur en est une autre. En plus de nous voler notre avenir, à nous les jeunes, ces crapules nous meurtrissent dans nos chairs.

(suite…)

Avr 14

DISTINGUIDO SEÑOR, billet d’humeur de Jérôme VIALARET

Publié le samedi, 14 avril 2018 dans International, Libertés

    Pour justifier son coup d’Etat du 2-Décembre, le «prince-président», de funeste mémoire, avait, dans une formule célèbre, remercié la France d’avoir compris qu’il n’était «sorti de la légalité que pour entrer dans le droit». Il fallait oser. Encore cela dénotait-il une prise de conscience (bien hypocrite je vous le concède) que ce qui avait été commis était difficilement défendable, et une pathétique – sinon louable ! – tentative de se raccrocher aux branches.

Vous même, distinguido señor Llarena, n’avez point de tels scrupules. Il faut vous en féliciter.

Ne vous embarrassant guère du droit (qu’aurait à faire le droit dans un procès politique ?), vous ne sortez de la légalité que pour patauger dans l’arbitraire. Vous venez d’en faire l’aveu, presque ingénu,en justifiant le mauvais sort qu’il vous plaît de réserver à Jordi Sanchez, que le Parlement de  Catalogne persiste, vaille que vaille, à proposer à la Présidence de la Generalitat… précisément par votre opposition à ce qu’il s’y présente !

(suite…)

Avr 13

Samedi 14 avril, Cercle de Silence à Mazamet !

Publié le vendredi, 13 avril 2018 dans Libertés

    Comme tous les 2èmes samedis du mois depuis 8 ans, nous nous retrouverons pour manifester notre solidarité avec toutes les femmes et tous les hommes, avec toutes celles et tous ceux qui souhaitent, comme c’est leur droit, vivre sereinement dans la dignité et le respect qui est du à chacun.e.

Oui, je sais que des maires de notre communauté de communes ne veulent rien partager, pensent que des hommes d’ici valent plus que ceux qui viennent d’ailleurs. Mais, comme le disait mon ancêtre Néandertal, qui n’est  né ni en Montagne Noire ni dans la Montagne du Tarn : Article 13 et 14 « Toute personne a le droit de circuler librement et de choisir sa résidence à l’intérieur d’un Etat.  Toute personne a le droit de quitter tout pays, y compris le sien, et de revenir dans son pays ». (déclaration Universelle des droits des humains).

(suite…)

Mar 3

LETTRE OUVERTE A MONSIEUR EMMANUEL MACRON. . . Tribune libre de Jérôme VIALARET

Publié le samedi, 3 mars 2018 dans Langues Régionales et minoritaires, Libertés, Point de vue

LETTRE OUVERTE A MONSIEUR EMMANUEL MACRON

Monsieur le Président,

    Il y a quelques jours, le 21 février, cela fit exactement deux mois que, renvoyés aux urnes manu militari par le pouvoir madrilène, les électeurs catalans accordaient leur confiance, une nouvelle fois, aux élus indépendantistes. Ceci en « riposte » supposée (et espérée) au vote de même nature du 1er octobre 2017 où, sous le matraquage de la Guardia Civil, les catalans avaient voté en masse pour les mêmes. Les chancelleries européennes avaient applaudi, unanimes, à la réaction virile des autorités centrales, et salué l’organisation forcée d’une nouvelle consultation. Las ! Celle-ci n’a pas donné ce que nos élites espéraient, puisque le résultat fut comparable à celui qui était sensé, dans leur esprit, « corriger » le précédent.

(suite…)

Fév 7

« Monsieur le Président, faut-il, selon vous, supprimer le terme « Fraternité » de notre devise républicaine ? »

Publié le mercredi, 7 février 2018 dans Libertés

    Le Cercle de Silence se réunira comme tous les 2èmes samedis du mois, le Samedi 10 février 2018 sur le marché de Mazamet à 10h30 pour dénoncer le non-respect des Droits de l’Homme par le gouvernement et l’U.E., en posant avec les Citoyens Résistants d’hier et d’aujourd’hui la question « Monsieur le Président, faut-il, selon vous, supprimer le terme  « Fraternité » de notre devise républicaine ? »

(Je vous rappelle que « Citoyens Résistants d’hier et d’aujourd’hui » organise chaque année un rassemblement sur le plateau des Glières qui aura lieu cette année les 1, 2 et 3 juin 2018).

DÉCLARATION de RÉSISTER AUJOURD’HUI envoyée à la Ministre des Transports

Aux côtés des cheminots, résistants d’hier et d’aujourd’hui, nous refusons la traque aux réfugiés

(suite…)