Flux RSS
Avr 14

DISTINGUIDO SEÑOR, billet d’humeur de Jérôme VIALARET

Publié le samedi, 14 avril 2018 dans International, Libertés

    Pour justifier son coup d’Etat du 2-Décembre, le «prince-président», de funeste mémoire, avait, dans une formule célèbre, remercié la France d’avoir compris qu’il n’était «sorti de la légalité que pour entrer dans le droit». Il fallait oser. Encore cela dénotait-il une prise de conscience (bien hypocrite je vous le concède) que ce qui avait été commis était difficilement défendable, et une pathétique – sinon louable ! – tentative de se raccrocher aux branches.

Vous même, distinguido señor Llarena, n’avez point de tels scrupules. Il faut vous en féliciter.

Ne vous embarrassant guère du droit (qu’aurait à faire le droit dans un procès politique ?), vous ne sortez de la légalité que pour patauger dans l’arbitraire. Vous venez d’en faire l’aveu, presque ingénu,en justifiant le mauvais sort qu’il vous plaît de réserver à Jordi Sanchez, que le Parlement de  Catalogne persiste, vaille que vaille, à proposer à la Présidence de la Generalitat… précisément par votre opposition à ce qu’il s’y présente !

(suite…)

Déc 8

Contre les ennemis de la paix, imposer le droit

Publié le vendredi, 8 décembre 2017 dans International

http://www.france-palestine.org/Contre-les-ennemis-de-la-paix-imposer-le-droit

     Les masques sont tombés : les États-Unis de Donald Trump en reconnaissant Jérusalem comme capitale d’Israël ont montré le cas qu’ils font du droit international et affiché publiquement leur soutien inconditionnel aux politiques d’Israël.

Ils ont choisi la violence de l’occupation, la colonisation, les démolitions, les arrestations, les transferts forcés de population, l’annexion de territoires, le maintien de la population de Gaza sous un blocus inhumain contre le droit, contre le droit du peuple palestinien à l’autodétermination, contre la recherche de la paix.

Les condamnations de cette décision ont été quasi unanimes à l’exception du gouvernement israélien et de ses relais aux États-Unis ou en France ; ce gouvernement est ainsi conforté dans ses politiques extrémistes de violation du droit international et des droits humains.

C’est dans ce contexte très particulier qu’un criminel de guerre, Benyamin Netanyahou, sera reçu à Paris le 10 décembre par le Président de la République et rencontrera le Conseil des Affaires Étrangères de l’Union Européenne le lendemain.

(suite…)

Nov 11

Solidarité internationale contre la répression en Catalogne.

Publié le samedi, 11 novembre 2017 dans International, Libertés

   Alternatives et Autogestion (et A&A 81/12) s’associent à cet appel : 

  Une fois de plus nous exprimons notre solidarité avec le peuple catalan qui se mobilise de manière pacifique et massive pour défendre son droit à décider de son avenir et demander la libération des prisonniers politiques, les «presos politics».

Nous condamnons fermement la répression policière et les arrestations après celles de Cuixart et Sanchez portes paroles des 2 mouvements civiques « Omnium » e « ANC » qui regroupent des centaines de milliers de personnes, de la moitié du gouvernement catalan et de l’exil forcé de l’autre moitié et avant l’interdiction probable des principaux partis catalans indépendantistes: l’ERC le PdCat et la CUP.

Nous condamnons encore la brutalité dont fait preuve le gouvernement de Mariano Rajoy:

  • en refusant toute discussion, toute négociation;

  • en utilisant l’article 155 de la Constitution espagnole pour placer la Catalogne sous tutelle directe du gouvernement central, ce qui constitue un coup de force inacceptable et contre-productif;

(suite…)

Oct 29

LE GRAND SCHISME CATALAN. Jérôme VIALARET

Publié le dimanche, 29 octobre 2017 dans International, Libertés

Faisons court, car l’histoire est longue.

    En 1378, le pape Grégoire XI meurt à Rome, où il venait, l’année précédente, de réinstaller la résidence officielle des souverains pontifes après 70 années avignonnaises… lesquelles restaient en travers de la gorge des Romains. Lesdits Romains, craignant une nouvelle installation de la papauté en Avignon, redoutant, par suite, l’élection d’un pape français, font alors le siège des cardinaux présents à Rome, et leur intiment l’ordre d’élire un pape italien, à grand renfort de violences diverses. La peur étant bonne conseillère, les cardinaux apeurés leur donnent satisfaction en élisant un prélat napolitain, Bartolomeo Prignano, qui prendra le nom d’Urbain VI (et démontrera, dès les semaines suivantes, qu’il l’était bien peu… urbain). Acte Ier.

Considérant leur vote extorqué par la force, et par conséquent non valable, les mêmes cardinaux se réuniront à nouveau quelques semaines plus tard pour élire le suisse Robert de Genève, qui prendra le nom de Clément VII. Acte II.

Le problème est que, comme on pouvait s’y attendre, les hommes étant ce qu’ils sont, même sous la tiare, aucune des deux papes ne va abdiquer. La Chrétienté se retrouve avec deux chefs, à une époque où on ne rigolait pas avec ça. Oups ! Acte III.

(suite…)

Oct 5

Majesté. . . adresse au roi d’Espagne par Jérôme VIALARET

Publié le jeudi, 5 octobre 2017 dans International, Libertés

Majesté. . .

     Il fut un temps où la monarchie espagnole avait la cote. Comme pour faire oublier les lointaines accointances de la famille royale avec la dictature de Primo de Rivera, le “23 février” lava plus blanc que blanc et rendit à la monarchie la virginité dont elle avait besoin.

Ce jour-là, l’intervention télévisée du roi Juan Carlos renvoya dans leurs foyers les militaires félons qui, sous la houlette un tantinet désuète du colonel Tejero, tentaient de rétablir les beaux principes du régime franquiste six ans après la mort du dictateur (qu’il repose en paix). Les Bourbons d’Espagne enlevèrent ce jour-là leur brevet de démocratie. Le monde, la larme à l’oeil, assista stupéfait au discours du roi démocrate, fondit en sanglots et applaudit à grands cris.

Las, comme dit la sagesse populaire, “chassez le naturel, il revient   au galop”.

(suite…)

Oct 4

Comprendre la situation en Catalogne, par Miguel Ortiz Lombardía. Publié dans « Les Crises »

Publié le mercredi, 4 octobre 2017 dans International, Libertés

https://www.les-crises.fr/comprendre-la-situation-en-catalogne-par-miguel-ortiz-lombardia/

 

     Cette lettre naît d’un désarroi, celui de voir le peu d’intérêt des médias “alternatifs” français, au moins la longue liste de ceux que je suis couramment, pour ce qui est en train de se passer en Catalogne. Elle cherche aussi à renseigner mes amis et à partager avec eux mon point de vue sur ce sujet. Parce qu’évidemment, je peux seulement vous faire partie de mon interprétation des faits que je connais. Je vous invite fortement à aller en trouver d’autres.

Nous avons appris l’importance d’être informés sur ce qui se passe ailleurs, autant par vrai souci pour la vie d’autrui que pour mieux comprendre ce qui nous arrive, ici et maintenant. Nous savons aussi que les grands médias nous offrent une vision du monde qui correspond, presque exclusivement, aux points de vue culturels et aux intérêts matériels et symboliques de la classe que les possède. C’est pourquoi les gens qui ne partageons pas ces points de vue, ces intérêts, cherchons à prendre des nouvelles du monde aussi, quoique souvent avec difficulté, par d’autres moyens. On réussit ainsi à trouver des informations sur les vies et les parcours des migrants qui arrivent ou tentent d’arriver aux portes de notre forteresse, sur les résistances kurdes, palestiniennes, sahraouis et autres, sur les luttes des peuples africains et amérindiens contre les fléaux combinés des inégalités, de l’oppression, de l’extractivisme, sur celles en Grèce contre l’asphyxie économique et culturelle programmée par les technocrates de l’UE.

(suite…)

Oct 2

CATALOGNE. . .

Publié le lundi, 2 octobre 2017 dans International, Libertés

Sep 26

Déclaration de solidarité avec le peuple Catalan des organisations indépendantistes des nations sans État sous domination française

Publié le mardi, 26 septembre 2017 dans International, Langues Régionales et minoritaires, Libertés, Non classé

A l’occasion d’une marche de solidarité avec le peuple catalan sur le Menez Bré en Bretagne, dans le cadre de l’université d’été de la Gauche Indépendantiste Bretonne, a été rendu public un document unitaire. Il s’agit d’un manifeste de solidarité avec le peuple catalan signé par de nombreuses organisations évoluant dans les nations sans état sous domination française. Il souligne les implications dans l’état français du processus catalan et appelle à renforcer le mouvement de solidarité avec le peuple catalan.

Manifeste de solidarité avec le peuple catalan.

   Le 1er octobre, le peuple catalan est invité à se prononcer sur l’indépendance de la Catalogne dans le cadre d’un référendum auto-organisé dont la légalité est contestée par le pouvoir Espagnol.

Les mesures d’intimidation diverses se succèdent : perquisitions des entreprises susceptibles de fabriquer du matériel de vote, déploiement ostensible de l’armée et de la police espagnoles, tentative d’interdiction du site internet de promotion du référendum, convocation judiciaire de plus de 700 élus s’étant engagés à favoriser dans leurs communes la tenue du vote, restrictions du droit de réunion…

Nos organisations implantées dans des nations sans état sous domination française tiennent à réaffirmer leur soutien :   

  • Au droit inaliénable et légitime du peuple catalan à choisir sans contrainte et sans peur son avenir.

  • Son droit à proclamer à l’issue de ce vote une république catalane indépendante.

Par ailleurs, elles invitent les démocrates, les peuples et les travailleurs du monde et en premier lieu dans l’état français à exprimer publiquement leur soutien au peuple catalan qui fait vaciller par sa détermination à voter un régime monarchique vieillissant issue de la dictature franquiste.    (suite…)

Août 2

Jérusalem : la mobilisation unie du peuple palestinien a payé

Publié le mercredi, 2 août 2017 dans Communiqués de Presse, International

https://www.france-palestine.org/Jerusalem-la-mobilisation-unie-du-peuple-palestinien-a-paye?var_mode=calcul

   Le drapeau palestinien a été hissé sur la mosquée El Aqsa ce 27 juillet, symbole de cette victoire d’un peuple palestinien uni et déterminé qui ne lâchera pas un pouce de ses droits sur l’Esplanade des Mosquées.

En cette année 2017 qui marque les 50 ans de l’occupation de Jérusalem Est et de l’annexion illégale qui s’en est suivie, Netanyahou se serait bien vu terminer le travail et accaparer l’Esplanade des Mosquées, troisième lieu saint de l’Islam poursuivant ainsi la dé-palestinisation de la ville. Il aurait ainsi fait sauter le statu quo qui en accorde la juridiction à la Jordanie.

Il est vrai que pour Netanyahou, statu quo signifie – comme c’est  le  cas en Cisjordanie – perpétrer une occupation toujours plus violente, aller toujours plus loin dans la dépossession et imposer la politique du fait accompli à tous.

La promptitude de Netanyahou à utiliser des faits de résistance pour enclencher des faits de guerre n’est plus à démontrer tout comme sa volonté de transformer en conflit   (suite…)

Juil 22

Lettre ouverte à M. le Président de la République française par Shlomo Sand

Publié le samedi, 22 juillet 2017 dans Anti Racismes, International

L’historien israélien Shlomo Sand interpelle Emmauel Macron sur son discours, tenu en présence de Benjamin Netanyahou, pour la commémoration de la rafle du Vel’ d’Hiv : « L’ancien étudiant en philosophie, l’assistant de Paul Ricœur a-t-il si peu lu de livres d’histoire, au point d’ignorer que nombre de juifs, ou de descendants de filiation juive se sont toujours opposés au sionisme sans, pour autant, être antisémites ? »

  En commençant à lire votre discours sur la commémoration de la rafle du Vel’d’hiv, j’ai éprouvé de la reconnaissance envers vous. En effet, au regard d’une longue tradition de dirigeants politiques, de droite, comme de gauche, qui, au passé et au présent, se sont défaussés quant à la participation et à la responsabilité de la France dans la déportation des personnes d’origine juive vers les camps de la mort, vous avez pris une position claire et dénuée d’ambiguïté : oui la France est responsable de la déportation, oui il y a bien eu un antisémitisme, en France, avant et après la seconde guerre mondiale. Oui, il faut continuer à combattre toutes les formes de racisme. J’ai vu ces positions comme étant en continuité avec votre courageuse déclaration faite en Algérie, selon laquelle le colonialisme constitue un crime contre l’humanité.

Pour être tout à fait franc, j’ai été plutôt agacé par le fait que vous ayez invité Benjamin Netanyahou, qui est incontestablement à ranger dans la catégorie des oppresseurs, et ne saurait donc  (suite…)