Flux RSS
Août 20

Pour un droit international de l’hospitalité. Tribune de Étienne BALIBAR

Publié le lundi, 20 août 2018 dans Anti Racismes, Construire des alternatives, Libertés

          Le philosophe Étienne BALIBAR s’insurge contre les violences faites aux migrants,  » que l’histoire jugera sans doute criminelles « .

Au nom d’un  » choix de civilisation « , il propose de reconnaître  » l’hospitalité comme un droit fondamental  » s’imposant aux États et s’appliquant à ceux qu’il appelle les  » errants « 

– Cette tribune reprend et précise des idées que le philosophe a développées le 13 juillet à Saorge (Alpes-Maritimes), dans le cadre du Festival des passeurs d’humanité de la -vallée de la Roya. 

En Méditerranée, la situation ne cesse de se tendre. Une hécatombe quotidienne, en partie dissimulée. Des États instituant ou tolérant des pratiques d’élimination que l’histoire jugera sans doute criminelles. Entre les deux, des initiatives incarnant l’effort de solidarité de la  » société civile  » : villes refuges,  » passeurs d’humanité « , navires de sauvetage trop souvent contraints à la guérilla contre l’hostilité des pouvoirs publics.

Cette situation n’est pas sans analogues dans le monde. Mais pour nous, citoyens d’Europe, elle revêt une signification et une urgence particulières. Elle appelle une refonte du droit international, orientée vers la reconnaissance de l’hospitalité comme  » droit fondamental « , imposant ses obligations aux États, dont la portée soit au moins égale à celle des grandes proclamations de l’après-guerre (1945, 1948, 1951). Il faut donc en discuter.

Et d’abord de qui parlons-nous : de  » réfugiés « , de  » migrants  » ou d’une autre catégorie qui les englobe ?

Ces distinctions, on le sait, sont au cœur des pratiques administratives et de leur contestation. Mais, surtout, de la façon dont nous nommons les humains, qu’il s’agit de protéger ou de contraindre, dépend aussi le type de droits que nous leur reconnaissons, et la façon dont nous qualifions le fait de les en priver.

(suite…)

Août 7

Cercle de Silence, Mazamet : samedi 11 aout 2018, 10h30 à 11h30 marché de Mazamet, rue de Verdun.

Publié le mardi, 7 août 2018 dans Libertés

La loi pour une immigration maîtrisée, un droit d’asile effectif et une intégration réussie a été adoptée définitivement par l’Assemblée nationale le 1er août 2018.

Déjà le titre de la loi, ainsi que les commentaires du gouvernement et de la majorité : « c’est une loi équilibrée !!!!!!!! » sont contraires à la vérité, sont des provocations.

En réalité, c’est un texte dangereux qui consacre une véritable chute de droits pour les personnes étrangères.

Cf l’analyse du texte par La Cimade : véritable « Code de la honte ».

ci joint le décryptage de la loi.

https://www.lacimade.org/wp-content/uploads/2018/08/Loi_Asile_Immigration_Cimade_02082018.pdf

Une telle loi n’aurait pas permis aux membres du groupe Manouchian d’être présents en France pour participer à sa Libération.

Il y a 74 ans des migrants accueillis par la France sont morts pour la France, le groupe      Manouchian.  

l’affiche rouge

L’histoire a été relatée dans le film L’Armée du crime, de Rober Guédiguian et a vécu, et vit encore, dans nos mémoires grâce au poème d’Aragon, chanté par Léo Ferré, L’Affiche rouge.

(suite…)

Juil 30

Agir maintenat pour des alternatives à l’autoroute Castres-Toulouse ! (appel du PACT/ Pas d’Autoroute Castres-Toulouse)

Publié le lundi, 30 juillet 2018 dans RN126

   Alternatives et Autogestion 81, membre du PACT,  relaye et soutient cet appel. . .

Construire une autoroute sur ce trajet est une aberration sociale, économique, écologique et humaine.

Des alternatives existent, qui n’ont jamais été ni étudiées sérieusement, ni prises en compte par les décideurs. . .

Juil 25

COMMUNIQUE DE PRESSE DU COLLECTIF DES MAIRES DE LA VALLEE DU GIROU

Publié le mercredi, 25 juillet 2018 dans Communiqués de Presse, RN126

Autoroute Castres – Toulouse

« Recours d’annulation contre la déclaration d’utilité publique »

   Le 19 juillet 2018, le Premier Ministre Édouard Philippe a pris la décision de déclarer d’utilité publique le projet d’autoroute à péage Castres – Toulouse.

Considérant que ce projet va à l’encontre des intérêts des territoires concernés par cette infrastructure, et considérant que toutes les solutions alternatives d’amélioration de la mobilité des particuliers et des entreprises entre Castres et Toulouse n’ont pas été étudiées, en particulier l’aménagement de l’actuelle RN126, le collectif des communes de la vallée du Girou opposées à l’autoroute, a décidé de déposer un recours en annulation auprès du Conseil d’État contre cette décision d’utilité

(suite…)

Juil 23

La racaille existe ? Communiqué

Publié le lundi, 23 juillet 2018 dans Alternatives et Autogestion, Communiqués de Presse


 La racaille existe . . .

Elle casse le Code du Travail, cherche à supprimer la Solidarité nationale (Sécu entre autres. . .), supprime l’ISF, ponctionne les retraité.e.s et les précaires, détruit les droits des privé.e.s d’emploi. . .

Elle cherche à privatiser les Services Publics (transports, santé pour commencer), elle vend le patrimoine du peuple (barrages, aéroports, hôpitaux..)

Elle a d’autres méfaits à son passif et d’autres encore, en   préparation. . .

Elle se moque bien des abeilles et des équilibres écologiques et prétend gérer le monde à son profit.

Sur le modèle de la Mafia, elle a des hommes de main qui contrôlent, surveillent et agressent les citoyens.

Elle n’habite pas la banlieue, ni les HLM des quartiers périphériques qu’elle maintient dans la misère en y semant les raisons de la colère (qu’elle baptise « délinquance » pour se dédouaner. . .)

    Parce que nous respectons la personne humaine, nous ne l’appellerons pas « canaille » : nous la ferons dégager pour construire, en commun, le pouvoir du peuple par le peuple ainsi libéré, pour aller vers une société autogestionnaire.

Alternatives et Autogestion

le 23 juillet 2018

Juil 22

Journées d’été 2018 !

Publié le dimanche, 22 juillet 2018 dans Alternatives et Autogestion

(suite…)

Juil 21

Journées d’été 2018 d’Alternatives et Autogestion à MULHOUSE, du 30 août au 1er septembre

Publié le samedi, 21 juillet 2018 dans Alternatives et Autogestion

     Chèr-e-s ami-e-s,

Chère-s camarades,

Je vous adresse cette invitation au nom du groupe local Alternatives et Autogestion de Mulhouse & environ

Nous sommes un petit groupe de militants qui essayent avec la complicité de la Maison de la citoyenneté mondiale de Mulhouse de résister, de réfléchir et … d’expérimenter des Alternatives à un système qui fait que les gens perdent souvent espoir ; et …pourtant il y a tellement de choses à faire pour démontrer que l’utopie du partage est possible, tout simplement parce que l’utopie de l’exploitation et de l’horreur continue à sévir dans nos villes et campagnes.

C’est dans cet esprit qu’A&A organise chaque année des journées d’été pour à la fois échanger, discuter, se ressourcer et …reprendre du tonus.

Cette année cela se passera dans une région très, très   conservatrice : l’Alsace. Il s’agit d’une région se situant traditionnellement à droite, mais…qui, pourtant compte parmi la population des personnes qui mènent des actions à contre courant et que nous vous invitons à découvrir.

A cet effet nous avons construit un programme que nous vous invitons à découvrir ci-joint, qui peut évidemment être modifié.

Par ailleurs nous vous demandons également à répondre au “Bulletin d’inscription” qui sera également joint à la présent

En espérant donc pouvoir vous saluer à cette occasion je vous adresse au nom de notre groupe local et de notre mouvement les salutations les plus amicales;

Et…comme on dit en alsacien « Salü binander » (salut à vous)

Roger WINTERHALTER

programme Journées d’été AA 2018

inscription Journées d’été AA 2018

(suite…)

Juil 20

RN 126 : la Déclaration d’Utilité Publique est signée . . .

Publié le vendredi, 20 juillet 2018 dans Communiqués de Presse, RN126

La Déclaration d’utilité publique concernant le projet d’autoroute Castres-Toulouse est parue au journal officiel ce vendredi 20 juillet 2018. 

https://www.legifrance.gouv.fr/affichTexte.do;jsessionid=F033DCB9B2CEF1B2B776C4EEAD02A61A.tplgfr25s_1?cidTexte=JORFTEXT000037226458&dateTexte=&oldAction=rechJO&categorieLien=id&idJO=JORFCONT000037226100

   Le collectif PACT (Pas d’Autoroute Castres Toulouse) qui rassemble des citoyens, des associations, des organisations politiques, prend acte de la décision de la Ministre des Transports. Il rappelle toutefois que déclaration ne vaut pas réalisation ! Plusieurs exemples, pour certains récents comme Notre Dame des Landes, le montrent.

Le PACT maintient son opposition à ce projet démesuré, écologiquement et économiquement irresponsable. L’autoroute n’est pas la réponse adaptée aux besoins de mobilité des habitants du territoire. Le choix par les pouvoirs publics de la concession privée va à l’encontre de l’intérêt général et de la justice sociale (péage 15 € ..).

Pour réduire la pollution atmosphérique, pour stopper    l’artificialisation des sols il est urgent de sortir de la logique du tout routier et d’investir dans les mobilités douces et alternatives au transport individuel.

Ces alternatives existent : l’aménagement sur place de l’itinéraire routier actuel et la densification de la desserte ferroviaire. Le PACT reste mobilisé.

20 juillet 2018

Pas d’Autoroute Castres-Toulouse  

(suite…)

Juil 18

23 juillet LESCOUT (81) à 19h

Publié le mercredi, 18 juillet 2018 dans Agriculture

(suite…)

Juil 11

Samedi 14 juillet, 10 h30 Cercle de Silence, marché de Mazamet. la FRATERNITE 11 Ju

Publié le mercredi, 11 juillet 2018 dans Libertés

Le Conseil d’État vient de rappeler que la FRATERNITE était un des constituants de notre république, de notre constitution :

LIBERTE EGALITE FRATERNITE.

Par conséquence, il ne peut y avoir de délit de Solidarité comme le souhaitait notre Ministre de l’Intérieur, notre 1er Ministre et le Président de la République.

Comme nous le disons depuis 8 ans en Silence, en Cercle au milieu du marché de Mazamet

nous pouvons aider les Immigrés, les Sans Papiers à se nourrir, à se loger, à s’habiller à vivre, à se déplacer en France pour des raisons administratives ou personnelles. Le Conseil d’État dit qu’il est seulement interdit d’aider au franchissement de frontière.

Donc Monsieur le Ministre de l’Intérieur nous ne sommes pas des délinquants quand :

– nous accueillons

– nous nourrissons

– nous habillons

– nous hébergeons

– nous transportons

– nous partageons notre amitié avec des personnes qui fuient la guerre, qui fuient la dictature, qui fuient les persécutions, la famine et la misère.

 

Ne pas oublier les phrases dites par le Président Emmanuel Macron lors de l’hommage rendu à Simone Veil, et que nous reprendrons autant que nécessaire :

« C’était le temps où des solidarités souterraines maintenaient la fraternité française. »

(suite…)