Flux RSS
Déc 5

Sous le sapin de vos ami.e.s ?

Publié le mardi, 5 décembre 2017 dans Confluences 81, Non classé

Sans oublier le vôtre !

http://confluences81.fr/

   Confluences 81 est un petit  journal « Profondément de gauche, pour l’écologie, pour transformer demain la société » (c’est le sous-titre !).

Il a commencé en mai 2017 sa 22ème année de parution ininterrompue !

Bref historique

Au mois d’avril 1996 paraît le n°1 de Confluences 81. Il est créé    par   le groupe politique Tarnais « Convention pour une Alternative Progressiste », lui-même issu des Comités Juquin. Avec la création des Alternatifs en 1998, la CAP adhère à ce nouveau mouvement et le groupe Tarnais continue à publier 6 fois par an un numéro allant de 4 à 8 pages. Les Alternatifs ont depuis mars 2015 laissé place à Alternatives & Autogestion

Progressivement le journal passe à 16 puis à 20 pages, avec un dossier central de 4 pages, toujours sur un rythme bimestriel.

(suite…)

Mai 27

CONFLUENCES 81 ? Parlons-en. . .

Publié le samedi, 27 mai 2017 dans Confluences 81, Non classé

http://confluences81.fr/

Confluences 81 est un petit  journal « Profondément de gauche, pour l’écologie, pour transformer demain la société » (c’est le sous-titre !).

Il a commencé en mai 2017 sa 22ème année de parution ininterrompue !

Bref historique

Au mois d’avril 1996 paraît le n°1 de Confluences 81. Il est créé par le groupe politique Tarnais « Convention pour une Alternative Progressiste », lui-même issu des Comités Juquin. Avec la création des Alternatifs en 1998, la CAP adhère à ce nouveau mouvement et le groupe Tarnais continue à publier 6 fois par an un numéro allant de 4 à 8 pages. Les Alternatifs ont depuis mars 2015 laissé place à Alternatives & Autogestion

Progressivement le journal passe à 16 puis à 20 pages, avec un dossier central de 4 pages, toujours sur un rythme bimestriel.

(suite…)

Sep 12

Ce tâtonnement, il faut le conserver. . .

Publié le samedi, 12 septembre 2015 dans Articles, Confluences 81

116 dossier page 10 Pilpa 2Entretien téléphonique avec Michel-Henri MAS, animateur des Amis de la Fabrique du Sud (850 adhérent-e-s). La Fabrique du Sud, ce sont, au départ, une vingtaine de coopérateurs qui, après des mois de luttes et moult péripéties, ont pris le relais de PILPA en reprenant leur fabrique de glaces à CARCASSONNE, sous forme de coopérative. Nous lui avons posé quelques questions, en prélude à la journée du 26 septembre.

Confluences 81 : A l’heure où la plupart des luttes , lors des fermetures d’entreprises visent surtout à permettre de gagner un maximum de droits et d’indemnités pour les salariéEs (“partir avec la valise”), comment les “Pilpa” en sont-ils arrivé à reprendre leur entreprise, qui plus est sous forme de “coopérative” ?

Michel MAS : C’est le résultat d’un long processus dans lesquels différents éléments ont contribué à l’élaboration, à la maturation puis à la mise en œuvre de ce projet. Le parcours des personnes, très attachées à l’entreprise, le fait que celle-ci ait été vendue à un fonds d’investissements – qui ne voulait pas vendre à des concurrents – a été un des éléments forts. Des discussions au forum social de la fête de l’Huma, avec l’association A2P, au sein de la fédération agroalimentaire de la CGT-en particulier avec les Fralib -, avec Claude KOWAL (Association pour l’Autogestion) ont persuadé certainEs salariéEs de tenter l’aventure.

(suite…)

Sep 9

« Se passer de patron? Chiche ! ». Le 26 septembre à GRAULHET (81)


patron coul dernière versionCréé en 2011, le Collectif Marinaleda 81 a, pour son coup d’essai, fait venir Juan Manuel Sanchez Gordillo, maire de Marinaleda, une bourgade andalouse près de Séville. Un coup de maître : plus de huit cents personnes venues de toute la région ont participé à l’une ou l’autre des activités prévues au programme, voire à toutes ! Le débat central tournait autour des questions suivantes : ce modèle politique est-il transposable ? Avec quelle prise en compte des questions environnementales ?

Ce succès en appelant d’autres, en septembre 2012, nous avons discuté autour de l’expérience de la Coopérative Intégrale Catalane puis, en septembre 2013, l’autogestion municipale et la démocratie active étaient au centre de la réflexion et des débats.

 

Cette année, le 26 septembre prochain, le thème choisi est : « Se passer de patron? Chiche ! ».

Nos invités sont tous des acteurs dans ce domaine.

Ils ont repris leur entreprise ou ont créé la leur. Leur point commun ? Prendre collectivement en charge leur travail, son sens, son organisation, la production, la commercialisation. Y associer d’autres producteurs, les clientEs devenuEs usagerEs. Prendre en charge leur environnement, leur avenir, leurs vies.

C’est autour de ces questions que nous pourrons nous informer et échanger, autour de stands le matin, dans des ateliers de discussions l’après-midi, samedi 26 septembre au Foyer Leo Lagrange à GRAULHET, à partir de 9h 30.

 

Participeront,témoigneront, animeront des ateliers:

– Les coopérateurs audois de « La Coopérative du Sud »(ex-Pilpa) qui ont repris après deux ans de luttes, leur fabrique de glaces

– les coopérateurs de la Société Coopérative Ouvrière Provençale de Thés et Infusions, qui après 4 ans des luttes ont repris leur usine (Fralib, les thés de l’Éléphant)

– la « Chouette Coop », projet de « supermarché coopératif » à Toulouse.

-Archibrazo (Centre Social argentin autogéré)

– la Coopérative Intégrale Toulousaine.

– Charles PIAGET, qui fut un des animateurs de la lutte des LIP en 1972-73 est attendu également (sous réserves)

 d’autres expérimentations menées dans la région seront présentes. Leurs membres  témoigneront également.

La journée se terminera, en soirée, autour du nouveau film de Yannis YOULOUNTAS, «Je lutte donc je suis»

http://confluences81.fr/category/actu/collectif-marinaleda-81/

 

 

Fév 27

Confluences 81 c’est quoi ?

Publié le vendredi, 27 février 2015 dans Confluences 81

http://confluences81.fr/

Confluences 81 : évolution et circonstances !

logoConfluences81Confluences 81 est un petit « journal d’expression libre partagé par Les Alternatifs du Tarn » (c’est le sous-titre !). Il a commencé en mai 2014 sa 19ème année de parution ininterrompue !

Bref historique
Au mois d’avril 1996 paraît le n°1 de Confluences 81. Il est créé par le groupe politique Tarnais « Convention pour une Alternative Progressiste », lui-même issu des Comités Juquin. Avec la création des Alternatifs en 1998, la CAP adhère à ce nouveau mouvement et le groupe Tarnais continue à publier 6 fois par an un numéro allant de 4 à 8 pages. Progressivement le journal passe à 16 pages avec un dossier central de 4 pages, toujours sur un rythme bimestriel.
Les rédactrices et rédacteurs se diversifient au fil des numéros : actuellement près des 2/3 des articles sont écrits par des personnes non membres des Alternatifs et tous par des « non professionnel-le-s ». Tous les contributeurs sont bénévoles, y compris N’Marc dont le métier est dessinateur de B.D.
Les rubriques elles-mêmes changent d’intitulé au fil des ans, voire disparaissent, faute d’animateur-trice. Mais la ligne éditoriale du 1er numéro « Profondément de gauche, pour l’écologie, pour transformer demain la société » reste immuable.

(suite…)

Oct 20

Videos GRAULHET 28 septembre. 3ème Journée du Collectif Marinaleda 81

Publié le dimanche, 20 octobre 2013 dans Autogestion, Confluences 81, Elections

Marinaleda 2013 premier fly (petit)Le 28 septembre dernier, le Collectif MARINALEDA 81 organisait, à GRAULHET, sa 3ème journée annuelle, sur le thème : “Gérons collectivement, notre commune autrement ? D’autres le font déjà ! Démocratie locale ? Démocratie municipale ? Autogestion municipale ?“.

Voici une série d’entretiens / vidéos : avec des organisateurs de la journée, avec nos invité-e-s venu-e-s apporter leur témoignage.

Nous publierons, dès réception, enregistrements audios des échanges en atelier,  compte rendus et contributions écrites

http://www.youtube.com/channel/UCzsz1wHfzRYfA1E7VtPWZfw (suite…)

Sep 11

Bientôt les Municipales. . . .

Publié le mercredi, 11 septembre 2013 dans Autogestion, Confluences 81, Ecologie, Elections, Féminisme, Notre Projet, Services Publics

DSCN1931-8-Small-1-300x292Bientôt les Municipales

Allons-nous élire, pour 6 ans, une poignée de personnes censées nous représenter et gérer « en notre nom »  les affaires qui nous concernent directement . . . en attendant que « çà recommence » , dans 6 ans ?

Et si nous changions de pratiques et de priorités ?

Si nous décidions de contrôler, ensemble, les élus qui disent nous représenter ?

Si nous décidions ensemble de faire des problèmes écologiques une priorité ?

Si nous décidions ensemble de prendre à bras le corps les questions de notre vie quotidienne,  de notre vie sociale, de notre environnement : travail, emploi, logement, santé, éducation, loisirs. . .

Si nous décidions de « décider ensemble« ? (suite…)

Sep 9

GERONS COLLECTIVEMENT NOTRE COMMUNE AUTREMENT. . . Et, si on le faisait !


Image1

(suite…)

Juil 9

« Et si on se mêlait des municipales ? » , mercredi 10 juillet au POT ETHIQUE, à MAZAMET

Publié le mardi, 9 juillet 2013 dans Autogestion, Confluences 81, Les Alters dans les luttes, Notre Projet

Marinaleda 2013 premier fly (petit)Voilà 3 ans que le Collectif Marinaleda 81 organise chaque année, une journée autour des alternatives politiques… et pas politiciennes !

Après la venue de Juan Manuel SANCHEZ GORDILLO en 2011 à Lisle sur Tarn, puis celle des activistes de la « Coopérative Intégrale Catalane » et leur réappropriation de la monnaie et leur autogestion en 2012 à Graulhet, le collectif propose, cette année,  à l’approche des élections municipales, (le 28 septembre à Graulhet) une réflexion, sur « Gérer notre commune autrement ».

En amont de l’événement de septembre, venez rencontrer le collectif et sa démarche lors d’une soirée projections/forum ouvert sur « le municipalisme autrement…

Mercredi 10 juillet 2013, 20h 30 au POT ETHIQUE, 34 Rue Saint-Jacques  81200 à MAZAMET

Venez nombreux, avec ou sans écharpe tricolore !

Juin 30

VANDONCOURT, un village autogéré depuis 1971

Publié le dimanche, 30 juin 2013 dans Autogestion, Confluences 81, Elections

Le 28 septembre prochain, le Collectif MARINALEDA 81 organisera, à GRAULHET, sa 3ème journée autour d’une question centrale, « La Politique, c’est l’affaire de tout le monde : Gérons collectivement notre commune autrement ! ». 

Pour préparer notre réflexion sur ce thème, il nous semble intéressant de proposer cet article, publié sur le blog de Richard NEUVILLE (Les Alternatifs Ardèche)

Vandoncourt, un village autogéré depuis 1971 : démocratie participative-délibérative & contrôle populaire

A quelques mois des élections municipales en France, nous publions deux articles sur l’expérience de Vandoncourt (Doubs), dont pourrait s’inspirer des équipes municipales et les listes qui tentent de promouvoir la démocratie active : articulation entre démocratie représentative et démocratie directe pour inventer des nouvelles formes de décision par les citoyen-ne-s. Le premier est de Joël Feydel et le second de Jean-Louis Bato.

 


Créons 1000 Vandoncourt !
Par Joël Feydel*

Banqueroutes frauduleuses, crise du climat, chômage, pollutions, exclusions… S’il est un sentiment largement partagé par la population dans son ensemble, c’est bien celui de l’impuissance généralisée du citoyen face aux grands problèmes de notre temps. La démocratie représentative a réussi ce tour de force de détourner le pouvoir de l’individu au profit d’assemblées et d’états sans pouvoirs et sans scrupules face aux diktats économiques de la pensée unique. Le comble du cynisme, ou du ridicule, est atteint, en plus, lorsqu’on le considère comme responsable de tous les maux, et qu’on lui enjoint de changer d’attitude pour sauver la planète : veillez à bien fermer le robinet d’eau quand vous vous lavez les dents ! Pour les retraites, désolé, mais il n’y a pas d’autre solution ! Que faire, sinon baisser les bras dans ce désert politique ? Et pourtant. . . 

VANDONCOURT, LE VILLAGE QUI ÉLÈVE LA VOIX

Le Jura, c’est comme le nord de la chanson, c’est d’abord un gros cœur, depuis longtemps. Ce haut lieu d’expérimentation sociale, qui a vu naître le théoricien anarchiste Proudhon et les coopératives ouvrières, a gardé, au fond de son âme, le goût de l’initiative et de l’innovation sociale. Souvenons-nous de la lutte (suite…)