Flux RSS
Jan 24

Communiqué du Collectif P.A.C.T. Pas d’Autoroute Castres Toulouse

Publié le mercredi, 24 janvier 2018 dans Non classé, Projets Nuisibles et Inutiles, RN126

    Au moment où la presse locale évoque l’inquiétude des partisans du projet de liaison autoroutière Castres-Toulouse (LACT) après la décision du gouvernement sur Notre Dame des Landes, les membres du Collectif PACT (Pas d’Autoroute Castres Toulouse) veulent rappeler qu’après les avis réservés de l’Ae (Autorité environnementale) , du CGI (Commissariat Général à l’Investissement), et de la CEP (Commission d’Enquête Publique), ce projet n’a pu faire la démonstration de sa pertinence. Quant aux objectifs qui ont prévalu à son initiation ni sur le plan calendaire (’échéance de mise en service), et encore moins sur le plan d’un financement plus facile à boucler, le projet n’aura pu démontrer l’accélération de sa réalisation par sa mise en concession. Autoroute 2013, puis 2015, aujourd’hui 2024 ? Et demain ???

(suite…)

Sep 22

L’heure est à l’autogestion, par Yvan Craipeau (1977)

Publié le vendredi, 22 septembre 2017 dans Autogestion

Publié dans « Tribune socialiste » n° 739, du 1er mai 1977, ce texte d’ Yvan CRAIPEAU* se montre, 40 ans plus tard, d’une actualité brûlante .

Il éclaire particulièrement comment ce thème, désormais au cœur des débats du mouvement ouvrier, s’est construit dans les luttes comme au sein du courant dont nous sommes « continuateurs ».

     La référence à l’autogestion symbolise en mai 1968 les aspirations des travailleurs à prendre en main leurs propres affaires. Dans l’entreprise et la production, mais aussi dans la vie quotidienne. Elle recoupe des aspirations semblables à l’Université, à l’école et dans tous les secteurs d’activité. 

C’est sans doute à Nantes que l’alliance des ouvriers, des étudiants et des paysans travailleurs s’affirme alors avec le plus de force et préfigure, pendant quelques jours, le pouvoir des travailleurs. 

(suite…)

Mar 10

L’impasse ! Communiqué de PACT (Pas d’Autoroute Castres-Toulouse)

Publié le vendredi, 10 mars 2017 dans Projets Nuisibles et Inutiles, RN126

   Après l’avis de la Commission d’enquête d’Utilité Publique au sujet du projet autoroutier CASTRES-TOULOUSE. . . 

    La Commission d’enquête publique a rendu un avis favorable à la réalisation du projet d’autoroute Castres-Toulouse.

C’est un choix par défaut comme le souligne la Commission devant « l’absence de capacité financières publiques ».

Cet avis, s’il est suivi par l’État, engage les collectivités locales dans une impasse pour les générations futures.

Une impasse financière avec le coût, pour les collectivités locales et pour l’État, de la concession au privé de cette infrastructure.

Une impasse budgétaire avec une rentabilité de l’équipement qui est d’ors et déjà jugée aléatoire compte tenu du coût du péage.

Une impasse environnementale car il semble bien que cet aspect soit le      grand absent de ce dossier.
Pourtant, les mêmes capacités financières publiques peuvent être mobilisées pour répondre aux besoins par le biais d’une solution alternative : l’aménagement sur place de la RN126 avec un impact écologique sans commune mesure. L’État se défausse de ses responsabilité d’entretien et de sécurisation du réseau existant en privatisant les besoins de mobilité des usagers.

Le PACT

(suite…)

Jan 18

Un dernier coup pour l'(auto)route ?

Publié le mercredi, 18 janvier 2017 dans Projets Nuisibles et Inutiles, RN126

Dernière présentation de la pré-étude sur

l’ aménagement sur place de la RN126

 15252573_1067595490013528_7791380199357698804_o  

Réunion publique à Revel

le vendredi 20 janvier à 20h30

 

petite salle Nougaro (attenante à la salle polyvalente) – route de CASTRES

 

En présence de :

  • Mme Sabine Mousson, Maire de Teulat et porte-parole du collectif des   maires qui ont cofinancé cette pré-étude,

  • M. Gilbert Hébrard, Maire de Vendine, Conseiller départemental du canton de Revel.

 

 

Avant la clôture de l’Enquête Publique, le 23 janvier à minuit, venez vous ensemble__ou_seulinformer sur le choix que réclament 18 collectivités sur les 24 concernées par l’autoroute Castres Toulouse.

Passez le mot à vos voisins et venez nombreux !

>
>

Jan 10

ALERTE : URGENCE MARINALEDA par Jean ORTIZ

Publié le mardi, 10 janvier 2017 dans Autogestion, Construire des alternatives

escudoMarinaleda, village andalou en autogestion, est quasiment la seule expérience de ce type en Europe. Et ça marche !

Il aura fallu plus de 10 ans d’occupation de terres, de répression, de violences du pouvoir, de privations, pour que les « sans-terre » de Marinaleda arrachent 1 200 hectares au duc de l’Infantado, ami du roi père, et grand propriétaire dont les domaines s’étendent à l’infini.

Depuis, Marinaleda a créé un mode de fonctionnement non capitaliste : égalité des salaires, auto-construction (15€ par mois à la charge des familles), services à la population gratuits, pas de chômage, décisions prises en assemblées générales de la population (40 à 50 par an).

La communauté s’est dotée d’une usine coopérative : fabrication d’huile el-humoso  d’olive. L’expérience peut devenir contagieuse… Son maire, J. M. Gordillo, réélu depuis 30 ans, a été victime d’agressions, de tentatives d’assassinat. L’existence même de Marinaleda insupporte la droite et ici le Parti socialiste Espagnol (PSOE) qui dirige le gouvernement autonome andalou. La présidente de la Junta, Susana Díaz vise le leadership national du parti. Le PSOE souhaite en finir avec cet havre de « socialisme ».

La Junta a mis en demeure la communauté d’acheter les terres, qui avaient été conquises de haute lutte contre le duc. Pour le maire et les habitants de Marinaleda, pas question d’acheter la terre. Ils la travaillent en usufruit. En partagent les fruits. Et puis la terre n’est pas un bien marchand, m’a dit, il y a quelques minutes le charismatique maire. En fait, le gouvernement socialiste andalou, en attaquant Marinaleda, veut renflouer ses caisses, et surtout liquider cette « utopie concrète ».

Tous solidaires et vigilants !

Nous sommes tous Marinaleda.

Signez la pétition qui circule. Elle est incomplète, mais a le mérite d’alerter.

http://www.mesopinions.com/petition/politique/privatisation-marinaleda/27234

Jean Ortiz

Publié avec l’autorisation de l’auteur.

Jan 10

Samedi 7 janvier, nouvelle journée de forte mobilisation du Collectif PACT (Pas d’Autoroute Castres Toulouse)

Publié le mardi, 10 janvier 2017 dans Projets Nuisibles et Inutiles, RN126

soual-7-janvier-file    Plus décidés que jamais, plusieurs dizaines de volontaires ont bravé le froid vif pour se retrouver au rond-point de Soual. De dix heures à midi, sous l’œil débonnaire des gendarmes présents pour s’assurer du bon déroulement de l’opération, c’est à plus de 2.000 automobilistes que des tracts informatifs ont été distribués.

Les messages étaient calibrés au plus juste pour ne pas trop ralentir le trafic, dense un samedi matin à l’entrée de la zone commerciale. Pour les militants, l’important c’est que les citoyens participent à l’enquête publique et qu’ils le fassent en ayant conscience des conséquences négatives du projet sur la collectivité.

L’accueil, souvent favorable et toujours bienveillant, à quelques rares    soual-debrif-7-01-2017exceptions, a montré que les automobilistes étaient demandeurs d’informations plus que de slogans. Payer demain pour utiliser des itinéraires aujourd’hui gratuits en a scandalisé plus d’un. C’est dans la bonne humeur générale que les volontaires se sont séparés à midi après avoir fait un premier bilan de l »opération.

(suite…)

Jan 10

Je vous écris cette lettre que vous lirez . . .

Publié le mardi, 10 janvier 2017 dans Projets Nuisibles et Inutiles, RN126

La coordination des maires et élu.e.s opposé.e.s à l’autoroute et favorables à l’Aménagement sur place de la RN126 a été reçue récemment par le Conseil Départemental du Tarn, pour présenter la « pré-étude alternative ». Philippe FOLLIOT (Conseiller départemental d’opposition, député) avait, à cette occasion, écrit au président du Conseil Départemental pour protester. Frédéric MANON, élu de LACROISILLE (et par ailleurs un des animateurs du collectif RN 126) répond – en argumentant – à sa protestation

Nous publions – pour information et pour enrichir notre réflexion- les deux lettres

Monsieur Philippe FOLLIOT

Conseiller départemental

Député du Tarn

Monsieur le conseiller départemental du Tarn, Monsieur le député,

 

2-panneau%20agriculture%20en%20dangerJe prends connaissance de votre courrier du 05 janvier adressé à Monsieur Thierry Carcenac, Président du conseil départemental du Tarn, concernant l’organisation d’une réunion des membres de la commission cohésion territoriale du conseil départemental, pour que leur soit présentée la pré-étude de l’aménagement sur place de la RN126. Cette pré-étude de faisabilité a été cofinancée par 12 communes, 2 communautés de communes, le conseil départemental de la Haute Garonne, le conseil régional Occitanie, et est soutenue par plusieurs autres communes.

Contrairement à ce que vous écrivez dans votre courrier, je n’ai pas fait cette demande d’intervention à Monsieur Carcenac en tant que membre du collectif RN126, mais en tant qu’élu de Lacroisille délégué au suivi technique de cette pré-étude par le maître d’ouvrage, et à la demande des communes qui portent cette pré-étude.

Vous écrivez dans votre courrier : « Quel crédit peut-on apporter à une   201110300646_w3501 « étude » bâclée en quelques semaines alors que cela fait des années que les services de l’État sont mobilisés sur le projet soumis actuellement à enquête publique ? »

Quels sont les éléments qui vous permettent de qualifier cette pré-étude de « bâclée » puisque le rapport complet n’a pas été encore publié? Et en quoi ce travail de pré-étude de 3 mois sur une solution jamais étudiée serait-il moins sérieux que le dossier sur l’autoroute élaboré depuis 10 ans ? En effet, au cours de ces 10 dernières années, rien n’a fondamentalement changé, sauf la dérive du planning et l’inflation du coût. Le tracé soumis à enquête publique est celui de 2007 et avec un échangeur en moins, le coût est passé de 392M€2015 HT à 512M€2015 HT [1], la mise en service de 2013 à 2024 : soit 120 M€ de plus (+31%) et 11 ans de retard ! Ces dérives qui étaient prévisibles dès le début et que j’ai dénoncées lors du débat public de 2009, sont-elles un gage de sérieux ?

(suite…)

Jan 6

BARRAGE FILTRANT pour dire OUI à l’Aménagement sur place de la RN126 !

Publié le vendredi, 6 janvier 2017 dans Projets Nuisibles et Inutiles, RN126

barrage-3BONNE NOUVELLE : LE SOLEIL SERA 1f503e21b432a3c7f9990e6d6a482639AVEC NOUS !

SOYONS NOMBREUX, SOYONS VISIBLES,

NE LÂCHONS RIEN !

RAPPEL:

BARRAGE FILTRANT LE SAMEDI 07 JANVIER

de 10H A 12H    agri-2

Au rond point de Soual à la sortie de la déviation (devant le Super U)

 

Avec, en prime, du café chaud et de la bonne humeur pour nous réchauffer.

img_3657   N’hésitez-pas à vous munir de panneaux et pancartes personnels !

Prévoyez une chasuble de sécurité routière.

Pour celles et  ceux qui composeront les équipes d’intervention, agri-2RV à 8h30.
Se garer sur le parking de Super U.
Pour les ‘supporters’, RV à 9h30 – 9h45 au plus tard !

Déc 26

LA PRE-ÉTUDE SUR L’AMÉNAGEMENT DE LA RN126

Publié le lundi, 26 décembre 2016 dans Projets Nuisibles et Inutiles, RN126

img_3657 NOUS L’ATTENDIONS AVEC IMPATIENCE, LA VOICI :

LA PRE-ÉTUDE SUR L’AMÉNAGEMENT DE LA RN126

ICI


Cette pré-étude cofinancée par les collectivités* opposées au projet  agri-3 autoroutier, le Conseil départemental de la Haute-Garonne et la Région Languedoc Roussillon Midi-Pyrénées, prouve que l’aménagement sur place de la RN126 est possible et pour un coût ne dépassant pas le montant maximum de la subvention d’équilibre de 180M€, fixé par décision ministérielle.

Pas de péage, un itinéraire sécurisé pour tous en conservant les déviations de Puylaurens et Soual !
A lire, à relire, à diffuser autour de vous, à utiliser sans modération pour les avis que vous déposerez pendant l’enquête publique.

(suite…)

Déc 25

Autogestion, mon amour !

Publié le dimanche, 25 décembre 2016 dans Autogestion

Texte adopté par une AG sur le Larzac, en 2007…

autogestion_11 – l’Autogestion désigne la gestion directe d’un groupe humain par les membres de ce groupe. C’est la forme élémentaire de la démocratie.

2 – les décisions sont prises par l’Assemblée Générale, composée de tous les membres du groupe. C’est le Conseil de base ou le Comité Local.
3 – l’Assemblée Générale nomme et révoque des délégués pour des taches précises.
4 – les délégués des conseils locaux se constituent en un conseil concernant un groupe plus vaste : conseil départemental, régional, national, international (…intergalactique dans le cas du Chiapas).
5 – l’ensemble constitue la Pyramide des Conseils où tous les niveaux obéissent aux mêmes principes : assemblée générale fréquente et souveraine, démocratie directe et délégation avec mandat et compte-rendu impératifs.

Cette forme d’organisation remonte à la plus haute antiquité. Elle a été petit affiche-mai-68-2010-copie    à petit remplacée par des formes politiques autoritaires : aristocratie, monarchie, ploutocratie, centralisme démocratique, dictatures militaires (généralisées en Afrique). Elle ne survit que dans des petits groupes autonomes (anarchistes, communautés religieuses, Désirs d’avenir… ).

La révolution industrielle du dix-neuvième siècle a encouragé le développement du suffrage universel (sans les femmes) et de la démocratie bourgeoise représentative – les délégués (députés, sénateurs) sont élus pour une longue durée (cinq ans, neuf ans et parfois même à vie) sans mandat impératif, sans possibilité de révocation, sans obligation de rendre compte, avec des avantages matériels considérables.
On en connait les conséquences : corruption, délinquance, enrichissement, impunité… et développement de l’abstention par écœurement (50% aux Etats-Unis, 40% aux élections européennes).

(suite…)