Flux RSS
Jan 22

« Les retraités soutiennent les personnels des EHPAD en grève ! » : Communiqué de l’intersyndicale retraités du Tarn.

Publié le lundi, 22 janvier 2018 dans Services Publics, Social, SOLIDARITE

Les retraités soutiennent les personnels des EHPAD en grève !

Nous, retraités, sommes inquiets et scandalisés par la situation des établissements d’hébergement pour personnes âgées dépendantes (EHPAD).

Alors que les dotations de fonctionnement sont en baisse, la suppression des emplois aidés va encore réduire les effectifs et augmenter les difficultés des agents en place et le stress des personnes âgées résidentes : moins de temps pour les repas, moins de temps pour la toilette, moins d’animations, etc.

Alors que la loi mettant en place le « plan de solidarité grand âge » promettait un ratio de 1 agent par résident, la moyenne est de 0,6 pour 1, voire 0,3 dans certains cas.

Alors que tout le monde, y compris à travers la « mission-flash » de Mme IBORRA pour l’Assemblée nationale, reconnait les besoins criants du secteur des EHPAD, le gouvernement met en place la « convergence des tarifs dépendance et soins », ce qui signifie en clair déshabiller Pierre pour habiller Paul, prendre un peu aux établissements soi-disant bien dotés pour donner peu aux établissements en déshérence. Et rien sur la nécessité d’avoir plus d’EHPAD publics !

 

NON à la réforme tarifaire !

Ce sont nos anciens qui sont ainsi maltraités !

Les personnels ne sont en aucun cas responsables !

(suite…)

Oct 15

Services Publics : un Patrimoine à défendre et à transformer. Contribution d’Alternatives et Autogestion

Publié le dimanche, 15 octobre 2017 dans Services Publics

Mardi  10 octobre, nous étions des milliers dans la rue, pour dire non aux mesures que prend et va prendre le gouvernement.

Contre la casse du Code du Travail, contre la casse du service Public, contre la loi de Sécurité Intérieure

Pour une autre société, plus juste, plus sociale, plus égalitaire. . .

Occasion pour relire, mais aussi faire connaitre ce texte sur les Services Publics, écrit en 2015. Ce texte est toujours d’actualité, à quelques points près.
Le TAFTA est en sommeil, mais le CETA est signé et en début d’application….
La centralisation nécessaire : le bon niveau de décision et/ou de centralisation n’est-il pas selon le cas être régional, national, ou européen ?? La question est ouverte.

  Les services publics, qui tiennent une place spécifique en France, sont restés pendant très longtemps une sphère distincte du marché, fonctionnant selon des règles d’utilité publique. La nécessité pour le capitalisme d’étendre le domaine du marché entraîne un changement radical dans cette conception, des services publics vers « les services au public ».

La bataille menée par les forces du capital contre les services publics prend des formes diverses :

(suite…)

Nov 1

« NOTRE SANTÉ EN DANGER » SOUTIENT LA GRÉVE DES SALARIE(E)S DES HÔPITAUX, DU SECTEUR SANITAIRE ET SOCIAL ET DE LA SÉCURITÉ SOCIALE : LE 8 NOVEMBRE PROCHAIN

Publié le mardi, 1 novembre 2016 dans Non classé, Santé, Services Publics, Social, TRAVAIL

banderole-sante-2-avril-copie-1    L’austérité imposée par les projets de loi de financement de la sécu et les lois hospitalières (Bachelot et Touraine) a pour conséquence l’accélération des restructurations : partout en France : les hôpitaux sont fermes ou vides de l’essentiel de leurs services (chirurgie, urgences) ; les maternités ne cessent de fermer.

Le regroupement autoritaire de 850 établissements en 135 Groupements Hospitaliers de Territoire (GHT) est en train d’achever de tuer les structures de proximité encore existantes.

Ces restructurations, regroupements, fermetures de services au sein des établissements hospitaliers entraînent de graves bouleversements dans l’organisation des soins.

Cette austérité se traduit par 22000 suppressions de postes, des   ce53c2338d21bef6694f2f1d84189044-austrit_tue_sant4186thumb150x150 fermetures de lits, la mise en place de contrats de travail précaires. La pression insupportable qui pèse sur le personnel entraîne actuellement une augmentation jamais cas de burn-out ou de suicides chez les professionnels de santé.

(suite…)

Jan 24

Comment serons-nous soignés demain ? Communiqué de soutien à la journée d’action défense des services publics du 26 janvier

Publié le dimanche, 24 janvier 2016 dans Santé, Services Publics

Notre Santé En Danger

Comment serons-nous soignés demain ?

hopital3-300x194Le service public mis à mal

– Nous ne voulons pas être les victimes de l’austérité !

– De plus en plus, l’ensemble des services publics est mis à mal, et particulièrement le service public de santé : fermetures d’hôpitaux, de CIVG, de maternités, de centres de santé se succèdent depuis des années.

– Les conditions de travail se dégradent, le personnel hospitalier subit une pression génératrice de souffrance – sans parler des salaires bloqués et du pouvoir d’achat en baisse. Le mal-vivre se traduit par découragement, fatigue, stress, dépressions et parfois même suicides (qui peuvent frapper même les médecins, considérés pourtant comme au-dessus de la mêlée, cf suicide à l’HEGP en décembre 2015..)

(suite…)

Juin 1

Services Publics : un Patrimoine à défendre et à transformer. Contribution d’Alternatives et Autogestion

Publié le lundi, 1 juin 2015 dans Notre Projet, Services Publics

Une  journée de mobilisation pour les Services Publics à Guéret le 13  juin et une contribution d’Alternatives et Autogestion ci-dessous :

arton929-91938-biencommun-spLes services publics, qui tiennent une place spécifique en France, sont restés pendant très longtemps une sphère distincte du marché, fonctionnant selon des règles d’utilité publique. La nécessité pour le capitalisme d’étendre le domaine du marché entraîne un changement radical dans cette conception, des services publics vers « les services au public ».

La bataille menée par les forces du capital contre les services publics prend des formes diverses :
– imposer les règles de gestion comptable et des calculs de rentabilité à court terme
– opposer l’ »équité » à l’égalité et à la solidarité,
– combiner privatisations et marchandisation à outrance avec une once de capitalisme compassionnel en faveur des plus pauvres,
– asphyxier les services publics en comprimant les budgets et en supprimant des emplois, puis tirer argument de la dégradation du service rendu pour dégrader encore plus, et amplifier le processus de privatisation.Après les années de diète du quinquennat Hollande, le programme de la Droite pour 2017 annonce une offensive frontale. Car nous vivons ce que les institutions financières et les ultra-libéraux caractérisent comme une « fenêtre d’opportunité », un moment historique pour imposer politiquement aux peuples des mesures radicalement antisociales. Les services publics, le système de protection sociale sont directement menacés par cette offensive.

Celle ci est menée au niveau mondial : les directives européennes, les politiques de démantèlement menées en France vont dans le même sens.

(suite…)

Mai 5

Pour la réintégration de Yann Le Merrer, syndicaliste à La Poste révoqué pour son activité syndicale

Publié le mardi, 5 mai 2015 dans Libertés, Services Publics

Yann Le Merrer, secrétaire départemental adjoint de SUD Activités Postales 92, a été révoqué de la fonction publique par la direction de La Poste le 9 janvier dernier. Cette sanction extrêmement lourde – l’équivalent du licenciement pour un fonctionnaire – est une première pour un militant syndical depuis 1951. 

La Poste reproche à Yann d’avoir fait des prises de parole et animé des Assemblées Générales pendant le mouvement de grève qui a touché les bureaux de Poste des Hauts-de-Seine entre janvier et juillet 2014. C’est uniquement l’activité syndicale qui vient d’être sanctionnée, visite de centres postaux et rencontres de collègues postiers. 

Le jour-même où La Poste organisait une minute de silence dans tous les bureaux du territoire en hommage aux victimes du massacre à Charlie Hebdo et en défense de la liberté d’expression, elle montrait que pour elle, cette « liberté d’expression » devait s’arrêter à la poste de l’entreprise. 

Elle veut étouffer toute expression propre des postiers qui combat la politique de la direction : des suppressions d’emplois par dizaines de milliers et des plans de réorganisation qui se font sur le dos des salarié-e-s de la Poste, aux dépens des usagers. 

(suite…)

Nov 16

La rue n’est pas un mode d’hébergement décent digne et conforme aux accords signés.. . Avec ou Sans papiers, un toit pour tous, INCONDITIONNELLEMENT !


UnToitPourTous151113

APPEL : Dans le cadre de la célébration de la journée internationale des DROITS DE L’ENFANT,                les signataires et les personnes qui soutiennent RESF appellent à un rassemblement …relais

MERCREDI 20 NOVEMBRE  à   partir de  15 HEURES    PLACE DU VIGAN

Nous, citoyen-ne-s, associations, organisations syndicales et politiques  réunies à la Bourse du Travail d’ALBI le 6 novembre 2013, réaffirmons sans ambiguïté  notre attachement au respect du principe de l’accueil inconditionnel de toute personne en situation de détresse quelque soit son statut juridique.

Nous exigeons, conformément à la loi (article 345-2-2 du code de l’action sociale et des familles) que :  « toute personne sans abri, en situation de (suite…)

Nov 1

CAFE-REPAIRE JEUDI 7 NOVEMBRE à 20H30 à ALBAN, AU CAFE  » CHEZ MARCO  » : « LA RETRAITE »

Publié le vendredi, 1 novembre 2013 dans Notre Economie et la leur, Notre Projet, Point de vue, Services Publics, Social

           Café repaire animé par Nadine Verdier, militante associative.

                  Notre sujet de réflexion :  » la  RETRAITE « 

ob_9fd1c6a0d9ff088b994f18aae33a480b_logo-retraiteQuatre axes de réflexion pour ouvrir le débat :

 1) Retraites : il y aurait une problème démographique ?

 Nous vivons plus longtemps, Pourquoi ?! Ces années gagnées sont une conséquence du progrès des conditions de vie et du progrès social dont la retraite à 60 ans. Mais les inégalités d’espérance de vie ont-elles disparu ?

2) Retraites : il y aurait un problème de financement ?

Avec une des premières économies mondiales il faudrait remettre en cause le fait qu’une part de la richesse (suite…)

Oct 3

Rythmes scolaires : Pseudo-réforme chaotique…. ou contre réforme ? Communiqué de la Commission Éducation des Alternatifs


EcoleautrementUn mois après la rentrée scolaire, les dérives de la loi Peillon, à laquelle les Alternatifs se sont opposés, s’expriment déjà à travers la mise en place des nouveaux rythmes scolaires qui s’effectue dans une grande incohérence et désorganisation.

Focalisée sur le temps de l’enfant, la modification des horaires vise à diminuer sa journée scolaire en réintégrant la matinée du mercredi dans les emplois du temps mais rien ne change fondamentalement : les élèves ont une heure en moins dans la journée la plupart du temps mais la semaine sans coupure reste lourde et fatigante. Un mois après la rentrée, les différents temps (scolaire, péri scolaire et péri éducatif) dont l’ampleur peut varier d’une journée à l’autre ne sont pas toujours bien identifiés par les enfants. Les conditions de travail des professeur-e-s d’école s’aggravent : un jour de plus à l’école, réunion de concertation pour « harmoniser » les temps péri éducatifs et péri scolaire, beaucoup moins de possibilité de rester dans sa classe en fin d’après-midi pour y travailler.

La question des rythmes scolaires est un enjeu crucial dans la perspective émancipatrice d’une école qui s’adapterait enfin (suite…)

Sep 11

Bientôt les Municipales. . . .

Publié le mercredi, 11 septembre 2013 dans Autogestion, Confluences 81, Ecologie, Elections, Féminisme, Notre Projet, Services Publics

DSCN1931-8-Small-1-300x292Bientôt les Municipales

Allons-nous élire, pour 6 ans, une poignée de personnes censées nous représenter et gérer « en notre nom »  les affaires qui nous concernent directement . . . en attendant que « çà recommence » , dans 6 ans ?

Et si nous changions de pratiques et de priorités ?

Si nous décidions de contrôler, ensemble, les élus qui disent nous représenter ?

Si nous décidions ensemble de faire des problèmes écologiques une priorité ?

Si nous décidions ensemble de prendre à bras le corps les questions de notre vie quotidienne,  de notre vie sociale, de notre environnement : travail, emploi, logement, santé, éducation, loisirs. . .

Si nous décidions de « décider ensemble« ? (suite…)