Flux RSS
Sep 24

Pour une sortie immédiate du nucléaire : le 30 septembre, – à Saint Lô, à Lyon et partout en FRANCE-, nous dirons, encore et toujours : « NON AU NUCLÉAIRE » !

Publié le dimanche, 24 septembre 2017 dans Nucléaire

 

 

(suite…)

Nov 24

Falsifications nucléaires : l’effondrement prévisible et irréversible de l’atome de France, par Stéphane LHOMME, directeur de l’Observatoire du nucléaire

Publié le jeudi, 24 novembre 2016 dans Nucléaire

nuclai1   Lorsque des problèmes de conformité de la cuve de l’EPR de Flamanville ont été reconnus par Areva en avril 2015, il s’agissait presque d’une information anodine tant le chantier de ce réacteur a connu – et connait encore – de retards, malfaçons et surcoûts. 

Mais, peu à peu, au fil des semaines et des révélations, cette affaire a dévoilé ce qui est incontestablement un des pires scandales industriels de tous les temps, tous pays confondus. 

Ainsi l’industrie nucléaire française, présentée continuellement    j3cg_untitled1comme « triomphante », « exemplaire », « enviée dans le monde entier », est en réalité un repaire d’escrocs qui, depuis des décennies, bâclent la fabrication de milliers de pièces, les couvrent par des certificats de sûreté falsifiés, et les utilisent sans se rendre compte ou sans se préoccuper de leurs déficiences !  

(suite…)

Nov 22

Et le risque d’attentat contre une centrale nucléaire? Par Alain_Dubois (Médiapart) tribune libre .

Publié le dimanche, 22 novembre 2015 dans Nucléaire

http://blogs.mediapart.fr/blog/alaindubois/201115/et-le-risque-dattentat-contre-une-centrale-nucleaire

NUCLAI1Les attentats abjects du 13 novembre sont d’une nature différente de ceux de janvier à Paris ou même de ceux du 11 septembre à New York. Dans les deux derniers cas (et dans bien d’autres dans le monde), le message porté par ces attentats était surtout de nature symbolique: frapper les symboles de l’État américain à New York, ceux de la liberté d’expression et de conscience (et singulièrement mais pas exclusivement du judaïsme) à Paris. Dans aucun de ces cas, malgré tout ce qui a été dit et écrit, le but n’était de « faire le plus de victimes possible », car si cela avait été le cas d’autres cibles auraient été choisies, par exemple des stades sportifs ou d’autres rassemblements populaires, ou des cibles industrielles de type Sévéso (et le 11 septembre nul n’aurait pu s’y opposer car nul n’avait semble-t-il prévu les détournements d’avions). Mais vendredi dernier il y a eu un « changement de paradigme ».  Les cibles choisies, avant tout le Stade de France et le Bataclan, avaient certes une charge symbolique: attaquer la jeunesse, les loisirs, et plus généralement un « mode de vie », dans une société qui reste encore perçue dans le monde entier comme porteuse historique de l’universalisme des Lumières et des Droits de l’Homme, même si depuis belle lurette ces idéaux sont en fait souvent battus en brêche dans notre pays.. Mais au-delà ce cet aspect symbolique, ces attentats avaient bien pour but de « faire le plus de victimes possible ». Et il est légitime de suspecter que les « prochains » attentats risquent bien d’avoir le même objectif.

(suite…)

Avr 20

Action devant la centrale de Golfech, Dimanche 26 avril

Publié le lundi, 20 avril 2015 dans Nucléaire

Download.html

 

 

 

Action devant la centrale de Golfech

Dimanche 26 avril

Rdv devant la centrale de Golfech à partir de midi.

25 ans ça suffit, on ferme Golfech ! (25 ans de durée de vie prévue en 1990)

Areva chute, le nucléaire est un « boulet », sortie imminente du nucléaire…

– 12h : pique-nique devant la centrale
– 14h : prises de parole, pose de cadenas, chaînes, panneaux « chantier fermeture, stop au rafistolage » apportés par tous..

Venez nombreux pour peser sur des décisions politiques actuelles dont les enjeux énergétiques sont aussi importants que ceux qui prévalaient dans les années soixante-dix.

À l’appel de la coordination régionale antinucléaire du Sud-Ouest.

Co-voiturage depuis Toulouse : rendez-vous devant « Grandeur Nature » à 11 h Place Jules Julien (contact : Daniel Roussée 06.61.97.83.28 / daniel.roussee@wanadoo.fr)

Contact :
stopgolfech47@orange.fr

Consultez les autres actions du Chernobyl day 2015 :
http://www.sortirdunucleaire.org/Agenda?datetmp=2015-04-01&id_mot=350

Oct 3

Tricastin : Nous sommes dans une situation pré-Fukushima


Communiqué de Presse du jeudi 3 octobre 2013 – 8h30. Collectif antinucléaire de Vaucluse / CAN84. collectifantinucleaire84@hotmail.fr . www.coordination-antinucleaire-sudest.org

Autocollant-antinucleaireDepuis vendredi 27 septembre l’usine Eurodif du Tricastin menace la France. A l’arrêt depuis juin 2012 et par ce que les nucléocrates veulent procéder à des démantèlements rapides pour cacher au plus vite leur forfait et continuer leur sinistre business de mort, les manœuvres d’extraction de l’uranium en cours se passent très mal. Une menace radioactive est en cours avec risque de dispersion de produits radioactifs dans l’atmosphère. Près de 1000 personnes, salarié-es du site nucléaire, ont été éloignées de la zone.

L’usine devait être fermée en 2010 mais le gouvernement de l’époque décida de prolonger son activité pour répondre aux exigences de profits du lobby nucléaire.

Déjà le 9 février 2012 une inspection a révélé un incident lié à l’intégrité des barrières de confinement de la matière radioactive à l’usine d’enrichissement de l’uranium Eurodif du Tricastin. Et quelques jours plus tard une série de défaillances est constatée à la Socatri : un conteneur a été sur-rempli de 12 500 kilos d’hexafluorure d’uranium (UF6) au lieu de la limite fixée à 12 000 kilos radioactifs.

5 jours plus tard, le 14 février 2012 les inspecteurs de l’ASN constatent que les conditions climatiques extrêmes ont endommagé les réseaux d’eau industrielle, d’eau (suite…)

Juil 22

Un peu de vapeur . . .Dessin d’actualité de Patrick MIGNARD

Publié le lundi, 22 juillet 2013 dans Nucléaire

Juin 16

Ni civil, ni militaire, ni chez nous, ni ailleurs (Les Alternatifs BRETAGNE)


sans-titreLes deux faces d’une même réalité

Qu’il soit civil ou militaire, le nucléaire pose à la Société le même type de questions: La dangerosité des technologies employées, les risques de dissémination de matières radio-actives et hautement toxiques (plutonium), l’usage criminel qui peut en être fait, en font un domaine où règnent le centralisme, la hiérarchie de commandement, le culte du secret. La filière nucléaire est porteuse d’un risque de dérive policière qui menace toute la Société. Il n’y a pas de nucléaire démocratique. L’opacité reste la règle; que ce soit pour les choix énergétiques ou les choix de défense, les décisions sont prises sans réel débat public, sans consultation de la population et sous l’influence de la technocratie et des lobbies industriels capitalistes.

La dissuasion nucléaire est morte

« C’est grâce à la bombe atomique que nous n’avons pas eu de guerre en Europe depuis 1945 » entend-on dire souvent. C’est oublier bien vite que l’équilibre de la terreur nucléaire, né de Hiroshima et de la crainte d’unearton340-d6584 apocalypse généralisée, n’a pas empêché les conflits armés et leurs millions de morts au cours des 60 dernières années, y compris sur le continent européen avec les guerres en ex-Yougoslavie.

C’est oublier aussi que les progrès technologiques en matière d’électronique, de miniaturisation, de guidage des missiles… entraînent une dangereuse banalisation de l’arme atomique. Le concept de dissuasion nucléaire est mort depuis longtemps; parce que les militaires occidentaux disposent aujourd’hui d’une panoplie d’armements qui leur permet d’envisager, sans conséquences irréversibles, une guerre nucléaire limitée. D’ailleurs l’arme atomique, ce n’est plus seulement la “bombe”; ce sont aussi des munitions (obus, missiles…) contenant de l’uranium appauvri, utilisées dans les conflits du Golfe, de l’ex-Yougoslavie, en Afghanistan ou en LYBIE ! Uranium appauvri qui est directement issu de la filière nucléaire civile!  (suite…)

Mai 31

Des pierres contre des fusils . . .La lutte à PLOGOFF en 1979 .


plogoff_l

Mai 10

DEBARRASSER LE MONDE DE L’ARME NUCLEAIRE

Publié le vendredi, 10 mai 2013 dans Agenda, Nucléaire

28mai