Flux RSS
Juil 22

Lettre ouverte à M. le Président de la République française par Shlomo Sand

Publié le samedi, 22 juillet 2017 dans Anti Racismes, International

L’historien israélien Shlomo Sand interpelle Emmauel Macron sur son discours, tenu en présence de Benjamin Netanyahou, pour la commémoration de la rafle du Vel’ d’Hiv : « L’ancien étudiant en philosophie, l’assistant de Paul Ricœur a-t-il si peu lu de livres d’histoire, au point d’ignorer que nombre de juifs, ou de descendants de filiation juive se sont toujours opposés au sionisme sans, pour autant, être antisémites ? »

  En commençant à lire votre discours sur la commémoration de la rafle du Vel’d’hiv, j’ai éprouvé de la reconnaissance envers vous. En effet, au regard d’une longue tradition de dirigeants politiques, de droite, comme de gauche, qui, au passé et au présent, se sont défaussés quant à la participation et à la responsabilité de la France dans la déportation des personnes d’origine juive vers les camps de la mort, vous avez pris une position claire et dénuée d’ambiguïté : oui la France est responsable de la déportation, oui il y a bien eu un antisémitisme, en France, avant et après la seconde guerre mondiale. Oui, il faut continuer à combattre toutes les formes de racisme. J’ai vu ces positions comme étant en continuité avec votre courageuse déclaration faite en Algérie, selon laquelle le colonialisme constitue un crime contre l’humanité.

Pour être tout à fait franc, j’ai été plutôt agacé par le fait que vous ayez invité Benjamin Netanyahou, qui est incontestablement à ranger dans la catégorie des oppresseurs, et ne saurait donc  (suite…)

Déc 26

Contre les islamophobes, en défense de l’Autre. Edwy PLENEL, Mediapart.fr

Publié le samedi, 26 décembre 2015 dans Anti Racismes, No Pasaran !, Non classé

edwy-plenel-je-n-ai-jamais-vu-un-tel-deferlement-de-violence,M39855Une salle de prière musulmane a été saccagée à Ajaccio, le 25 décembre, jour de Noël, aux cris de « Arabi Fora » (« Arabes dehors »), « On est chez nous » et « Il faut les tuer ». Attisée par des discours politiques et médiatiques qui lui donnent droit de cité, l’islamophobie passe des paroles aux actes, ouvrant la voie à toutes les haines de l’Autre, quel qu’il soit.

« Pour la première fois, l’Autre devient réellement un problème interne à la culture européenne, un problème éthique concernant chacun de nous. »

Cette phrase est d’un journaliste européen, et pas n’importe lequel. D’un immense reporter qui sillonna le monde entier, dans une vie passée en voyages à la découverte généreuse des autres justement, autres hommes, autres peuples, autres cultures, notamment en Afrique. D’un citoyen polonais, né en 1932 et n’ayant pas oublié que sa terre fut choisie par les nazis comme territoire des camps d’extermination, marquée à jamais par l’assassinat d’hommes, de femmes et d’enfants parce qu’ils avaient le tort d’être nés autres – juifs, tziganes…

Le livre d’où je l’extrais s’intitule Cet Autre (Plon, 2009), et c’est un propos testamentaire, comme un legs aux générations futures. Ryszard Kapuscinski l’a publié l’année qui a précédé sa mort, en janvier 2007, à Varsovie. Rassemblant plusieurs conférences, il y transforme son expérience professionnelle en réflexion politique. Le chemin toujours incertain du grand reportage, où « chaque rencontre avec l’Autre est une énigme, une inconnue, un mystère même », lui a notamment appris que « nous sommes responsables du voyage que nous effectuons ». Autrement dit que cet Autre, dont la rencontre nous surprend, nous dérange ou nous désoriente, dépend en définitive de nous. De notre approche, de notre regard, de notre curiosité. De notre « bienveillance à son égard », résume-t-il. De notre refus de céder « à cette indifférence qui crée un climat susceptible de mener à Auschwitz ».

(suite…)

Déc 26

Corse : des « actes de nature raciste et fascisante », par A Manca*

Publié le samedi, 26 décembre 2015 dans Anti Racismes

Suite à l’agression dont on été victimes des pompiers du centre de secours d’Aiacciu, un rassemblement de soutien s’est déroulé devant les grilles de la préfecture de région. 

L’émotion légitime d’une partie des manifestants et les nombreux communiqués de soutien ont été récupéré par des groupes d’extrême droite parfaitement identifiés. Les images diffusées par les médias et le contenu de messages qui ont circulé sur les réseaux sociaux constituent les preuves formelles de la présence de ces derniers. 

Au prétexte du soutien nécessaire apporté aux sapeurs pompiers il s’est agi dans les propos et dans les faits de désigner l’ensemble des populations d’origine arabe et musulmane comme des coupables. Le saccage d’un lieu de prière et les tentatives d’autodafé commises sur des écrits religieux s’inscrivent dans cette stratégie. 

Ces actes de nature raciste et fascisante n’ont rien de spontané, pas plus que le quadrillage du quartier des Jardins de l’Empereur, par des individus prédisposés au lynchage des auteurs supposés de l’agression perpétrée à l’encontre des pompiers. Cette expédition punitive a pris rapidement les accents de pogrom. 

A la gravité des actes et des propos proférés s’ajoute un habillage idéologique qui vise à présenter les choses au prétexte de la défense de l’identité corse et plus largement du peuple corse. 

(suite…)

Oct 18

Tribune libre : 17 octobre 1961 – 17 octobre 2015 : Texte du MRAP 50

Publié le dimanche, 18 octobre 2015 dans Anti Racismes, No Pasaran !, Non classé

17octobre2012Chaque année, nous sommes trop peu nombreux à ne pas oublier les massacres du 17 octobre 1961. C’est pourtant une date qui appartient à notre histoire commune. L’instrumentalisation de l’histoire du conflit algérien alimente la guerre des mémoires. C’est sans doute la cause principale de cette indifférence. Dans le contexte actuel, c’est un constat inquiétant. En effet, le climat politique dans notre pays est singulièrement racialisé et en proie à l’islamophobie. C’est tout autant inquiétant au regard du discours politique mensonger sur l’immigration. La finalité de ce discours est largement de monter une partie du peuple contre l’autre. La finalité de ce discours est d’exciter la fraction la plus raciste et la plus réactionnaire de l’électorat. Tout au contraire, relier les questions de la vérité historique, de la paix et des migrations, permettrait aux citoyens de comprendre et de relever les défis de demain.

S’agissant du 17 octobre 1961, un fossé existe entre la vérité et une trop longue amnésie complète. Ce fossé est révélateur de la manière dont une société s’accommode, ou pas, de la violence d’Etat. Ce fossé est révélateur du mensonge. Ce fossé est révélateur des morts politiques. Ce fossé est révélateur de ce que la société fait des souvenirs. Tous les ans, nous sommes présents avec la même volonté : parvenir à une acceptation, pleine et entière, de ce qui s’est passé ce jour là. Dans l’histoire contemporaine de l’Europe occidentale, le 17 octobre 1961 a une place particulière. C’est est la répression d’Etat la plus violente que n’ait jamais provoqué une manifestation de rue. L’occultation de cette violence alimente, encore et toujours, le retour du refoulé. C’est une évidence, en France, la vérité sur la colonisation reste un combat toujours inachevé. Malheureusement ces dernières années, le refus de regarder en face le passé colonial a progressé. Cette dénégation s’explique par la soit disant « repentance », dont relèverait toute reconnaissance des exactions coloniales.

Le 17 octobre 1961 est un crime raciste hautement symbolique de la violence coloniale tout entière.

(suite…)

Sep 5

« ÊTRE MUSULMAN A AUCH EN 2015 » Mosquée en feu à Auch, communiqué de l’UJFP

Publié le samedi, 5 septembre 2015 dans Anti Racismes

Ujfp-union-juive_pour-la-paix-logoAuch – Préfecture du Gers – « étape étonnante sur le chemin de Compostelle»  précise l’office du tourisme de la ville…

Auch où, pour la seconde fois depuis  le début de l’année, la mosquée est la cible d’actes criminels.

En janvier dernier, après l’attaque de Charlie Hebdo et les assassinats antisémites dans un magasin Porte de Vincennes à Paris, des inconnus, que la police recherche toujours, ont déposé devant la mosquée des morceaux de viande de porc …

Et dans la nuit de samedi à dimanche dernier, des inconnus encore ont incendié la mosquée, bâtiment détruit à plus de 80% selon les responsables de ce lieu de culte musulman, le seul du département.

Un acte isolé ? Nullement si l’on veut bien entendre qu’au cours du premier semestre 2015  les actes et menaces islamophobes recensés étaient au nombre de 274 contre 72 répertoriés au cours du premier semestre 2014, soit une progression de 288% pour la même période selon l’Observatoire National Contre l’Islamophobie.

(suite…)

Août 6

Cercle de Silence, samedi 8 août, 10h30 à 11h30 quai de l’Arnette face à la mairie de Mazamet

Publié le jeudi, 6 août 2015 dans Anti Racismes, Libertés

Cercle-Silence-300x292Samedi 8 août, nous nous réunirons comme tous les 2èmes samedis du mois au milieu du marché de Mazamet pour que les Droits des étrangers soient respectés en France et en Europe

samedi 8 août, 10h30 à 11h30 quai de l’Arnette face à la mairie de Mazamet

Le projet de loi « Droit des étrangers », adopté le 23 juillet en première lecture à l’Assemblée nationale, s’inscrit globalement dans la même logique que les lois mises en place par la précédente majorité, les aggravant même parfois. Nos organisations demandent une révision du texte qui garantisse le respect des droits fondamentaux des personnes étrangères.

(suite…)

Mai 5

Pas de nouveau Rwanda au Burundi ! – Communiqué du MRAP

Publié le mardi, 5 mai 2015 dans Anti Racismes, International

logoLe MRAP exprime sa plus vive inquiétude sur la situation au Burundi, pays d’Afrique de dix millions d’habitant-e-s, qui risque de basculer dangereusement. Passant outre les avertissements que lui avaient adressés l’Eglise catholique de son pays, l’Union européenne, et  les Etats-Unis, le président Pierre Nkurunzinza a déclaré qu’il entend briguer encore une fois le pouvoir.

La constitution et les accords internationaux d’Arusha, intervenus pour clore la guerre civile des années 1993 à 2005/06, interdisent au chef de l’Etat d’effectuer plus de deux mandats. Mais un porte-parole du pouvoir avait déclaré, en mars dernier, que les accords d’Arusha n’étaient « pas une bible, pas un évangile », faisant fi de l’accord négocié pour instaurer la paix après 300.000 morts.

Le président Pierre Nkurunziza adopte une interprétation particulière des dispositions qui limitent les mandats présidentiels : en 2005, il avait été élu par un parlement provisoire (mis en place au moment de la sortie de guerre civile), alors qu’en 2010, c’est le peuple qui avait été appelé aux urnes. Le président défend maintenant l’idée que le premier mandat ne compterait pas, et qu’il peut donc se représenter.

(suite…)

Avr 16

L’ÉTAT DE SANTÉ DE MUMIA RESTE TRÈS FRAGILE ET PRÉOCCUPANT

Publié le jeudi, 16 avril 2015 dans Anti Racismes, Libertés

Logo-signature2Vous trouverez en pièce jointe un résumé des informations qui nous ont été communiquées par la famille et les soutiens américains de Mumia. A l’évidence, la mobilisation reste de mise car, s’il est enfin autorisé à recevoir des visites de ses proches (photos ci-dessus avec son épouse Wadiya), Mumia n’a toujours pas obtenu la possibilité de choisir un médecin spécialiste et indépendant pour se soigner.

Sachez aussi que la solidarité internationale a été très présente durant ces deux dernières semaines, en Europe notamment où les ambassades des États-Unis ont été submergées de messages et d’interventions d’élus … Et plus largement dans le monde, à l’exemple de l’interpellation des autorités américaines par le prix Nobel de la paix, Mgr Desmond M Tutu, l’archevêque sud-africain et fidèle soutien de Mumia. En France, la mobilisation s’est également traduite par de très nombreuses interventions de citoyens, d’élus, de municipalités, d’organisations et de syndicats auprès de l’ambassadrice des Etats-Unis. Des articles de presse et quelques radios ont fait écho à cet évènement dramatique en relayant les appels à protester. Notre site Internet et ses relais sur Facebook et Twitter ont connu une fréquentation record.

(suite…)

Avr 11

Coup de gueule : Le bruit et les odeurs (1)

Publié le samedi, 11 avril 2015 dans Anti Racismes

roms_solidarite_0C’est bien connu, les « Arabes »  sentent le couscous, les Espagnols la paëlla, les vieux la merde de leurs couches non changées… et les Roms l’odeur insupportable de la crasse(2).
Cette avalanche de lieux communs sur « les autres » nous tombe dessus périodiquement, selon l’actualité. Ces jours-ci, cela se passe à Montpellier, ville Méditerranéenne, carrefour d’ethnies diverses, creuset de cultures et civilisations ensoleillées. Selon les dires de chauffeurs de bus urbains, membres de F.O. (3), c’est « une véritable infection », au point que, si l’on écoutait ces personnes, la municipalité devrait rapidement mettre en place une navette  « spéciale Roms » !
Ne jouons pas les hypocrites en feignant la surprise devant des propos racistes tenus publiquement. Ils sont de plus en plus monnaie courante. Sans doute à l’image d’une société tournée vers son nombril et qui rejette et écrase tout ce qui est  « autre ».
Je veux bien admettre que la Confédération F.O. ne partage pas les propos tenus par le syndicat F.O. des chauffeurs de bus de Montpellier.
N’empêche, la gangrène idéologique s’installe « officiellement » dans le grand corps malade du syndicalisme, des liens plus ou moins avérés avec le F.N. sont plus que vraisemblables… Et quand la saga des Le Pen, père et fille, fait une concurrence couronnée de succès à nos  « meilleures »  séries télévisées, ne nous étonnons pas de la place envahissante de ce terreau putride où poussent les herbes vénéneuses des camps de concentration et autres fours crématoires.

Et dans cette histoire, ce n’est pas un détail !

Candida ROUET

(suite…)

Avr 8

Cercle de Silence, Samedi 11 avril 2015 à 10h30 quai de l’Arnette à Mazamet

Publié le mercredi, 8 avril 2015 dans Anti Racismes

Cercle-Silence-300x292Samedi 11 avril 2015 à 10h30 quai de l’Arnette à Mazamet, au milieu du marché

Comme tous les 2èmes samedis du mois depuis 5 ans (le premier a eu lieu le 13 février 2010) nous dénoncerons en silence le non-respect des dirigeants Français et Européens des Droits des Humains, et notamment du Droit des Etrangers qui vivent ici, en France et en Europe.

3 autres Cercles de Silence dans le Tarn (Albi, Castres et Lavaur) 3 en hte Garonne Colomiers, St Gaudens, Toulouse (depuis 2007) et 180 à travers la France.

Veut-on intégrer les Etrangers ? Ci joint un entretien avec Benjamin Stora

à samedi

Eric VERGNIOL 05 67 27 34 67

(suite…)