Flux RSS
Jan 15

Migrant.e.s. . .

Publié le lundi, 15 janvier 2018 dans SOLIDARITE

– Yann MOIX dénonce le traitement de migrants à CALAIS (video) :

https://www.dailymotion.com/video/x6cr9mm

– La solidarité est un devoir . . . Amnesty International (video)

https://www.youtube.com/watch?v=C7-Rxyfgj88&feature=youtu.be&app=desktop

– Pas en notre nom . . . transmis par la LDH

https://www.la-croix.com/Journal/Pas-notre-nom-2018-01-02-1100903035

(suite…)

Jan 13

Vallée Citoyenne. . .

Publié le samedi, 13 janvier 2018 dans SOLIDARITE

Jan 13

REMISE DES PRIX « GROSSIERS DE L’ÉCRAN » 2018

Publié le samedi, 13 janvier 2018 dans Social

         Le 10 janvier, le MNCP (Mouvement National des Chômeurs et Précaires) a présenté ses vœux à la Presse dans les locaux de la Mairie du 2ème arrondissement de Paris que le Maire Jacques Boutault a mis aimablement à notre disposition. Qu’il en soit remercié.

Pour donner plus d’éclat à cet événement, le MNCP, faisant d’une pierre deux coups, en a profité pour organiser une cérémonie de remise de prix aux personnalités publiques qui se sont distinguées lors de cette année 2017 par la pertinence et la délicatesse de leurs propos à l’égard des chômeurs et des précaires, montrant par là leur profonde connaissance de la situation des personnes ainsi évoquées.

C’est à croire que ces personnages d’importance, ont été « rien » à   un moment crucial de leur existence, pour en parler si savamment.

C’est pourquoi le MNCP a tenu à leur apporter son réconfort moral , bien nécessaire pour les aider à surmonter le traumatisme de leur passé cahotique, en récompensant leurs efforts pour soulager la misére humaine.

C’est ainsi qu’on été successivement appelés à la tribune pour recevoir leurs prix :

(suite…)

Jan 9

« Où est la dignité, où est l’humanité, Monsieur le Président ? Cercle de Silence à Mazamet, samedi 13 janvier à 10h30

Publié le mardi, 9 janvier 2018 dans Libertés

Nous vous invitons samedi 13 janvier à 10h30

à un rassemblement en silence pour que la France redevienne le pays des Droits de l’Homme et accueille ceux qui fuient la guerre et la misère,

au milieu du marché de Mazamet

Ecoutez Geneviève Jacques, présidente de la Cimade

http://www.lacimade.org/entendez-monsieur-president/

ou bien lisez son texte:

« Monsieur le Président,

Le 27 juillet vous avez déclaré : « Je ne veux plus avoir, d’ici la fin de l’année, des femmes et des hommes qui vivent dans les bois, dans les rues, perdus. C’est une question de dignité, c’est une question d’humanité et d’efficacité ».

Nous sommes à la fin de l’année.

Regardez ces images : des centaines, des milliers d’exilés vivent et dorment encore dans les rues et dans les bois. Parce qu’il n’y a pas assez d’abris pour eux et aussi parce que les pouvoirs publics ne veulent pas les accueillir en France.

(suite…)

Jan 8

PÔLE EMPLOI RECRUTE . . . .

Publié le lundi, 8 janvier 2018 dans Alternatives et Autogestion, Social

Jan 8

Chômeuses, chômeurs. . .Souriez !

Publié le lundi, 8 janvier 2018 dans Alternatives et Autogestion, Social

Déc 27

Chasse à courre à Pôle Emploi. . .Tribune libre de Dédé, membre MNCP Mulhouse

Publié le mercredi, 27 décembre 2017 dans Point de vue, Social

      Pour celles et ceux qui ne se tiendraient pas au courant de l’actualité, et ils ont des excuses, car nous sommes entrés dans le viaduc qui conduit des réjouissances de Noël aux festivités de la Nouvelle Année, ( quoique la culture de l’excuse, hein ? ), je m’en vais vous conter une petite anecdote qui est arrivée à un chômeur privé d’emploi toucheur de subventions en pleine villégiature dans les bois de Bonneuil-En-Valois…

Alors que ce profiteur de la manne publique se prélassait en broutant du gui et en se gavant de houx en veux-tu en Valois, un fier équipage de traqueurs de fainéants vint à passer par là…

Superbes dans leur costume traditionnel, veste sable (noire pour ceux qui ne parlent pas l’héraldique) à boutons d’or, pantalon de gueules, rouge pour les ignorants ),  coiffés de la bombe de même et harnachés de leur gibecière à ordonnances, ils patrouillaient à la recherche de ces parasites qui mettent en danger tout le bel ordonnancement de notre société si civilisée, si policée, si douce aux faibles et aux laborieux, pourvu qu’ils enlèvent leur casquette quand sonne la trompe à vilains et que claquent les sabots des chevaux surmontés d’un gyrophare…

(suite…)

Déc 6

Cercle de Silence, Mazamet samedi 9 décembre 2017 de 10h30 à 11h30

Publié le mercredi, 6 décembre 2017 dans Libertés

     En juillet dernier (27 07 2017) le président Macron, voulait que tous les demandeurs d’asile restent en Lybie pour leur sécurité (sic!). « L’idée est de créer en Libye des hotspots afin d’éviter aux gens de prendre des risques fous, alors qu’ils ne sont pas tous éligibles à l’asile…. Je veux envoyer des missions de l’Ofpra (Office français de protection des réfugiés et apatrides) dans les hotspots italiens et en Libye « . Je compte le faire dès cet été  » avec ou sans l’Europe ».

Depuis longtemps déjà l’Aquarius (bateau qui recueille des naufragé-e-s en mer), de nombreuses associations (ONG) dénonçaient la traite des migrants en Lybie. Nous avions même relayé ces faits.

Aujourd’hui, fin novembre 2017 le Président Macron semble découvrir cet esclavage : « ce qui a été révélé par CNN relève bien de la traite des êtres humains. C’est un crime contre l’humanité ».

http://www.lemonde.fr/afrique/article/2017/11/22/esclavage-en-libye-macron-denonce-des-crimes-contre-l-humanite_5218781_3212.html

Alors ? … quels actes ?

Depuis 10 ans les Cercles de Silence demandent au pouvoir public d’agir, d’accueillir dignement ceux qui demandent la protection de l’U.E. Nous continuerons à le faire encore et encore.

Samedi 9 janvier 2017 à 10h 30 marché de Mazamet (rue de Verdun) nous serons présent-e-s.

Venez partager ce moment où nous afficherons en silence notre volonté que la France redevienne le Pays des Droits de l’Homme.

(suite…)

Nov 5

LETTRE OUVERTE A CELLES ET CEUX QUI REJETTENT LES MIGRANTS. (MRAP, Comité de la Manche) Tribune libre. . .

Publié le dimanche, 5 novembre 2017 dans SOLIDARITE

      Madame, Monsieur,

     En considération du problème posé par l’hébergement des migrants présents à Saint-Lô, peut-être faites vous partie de celles et ceux qui pensent que la priorité doit être donnée aux Français mal logés, ayant des difficultés pour payer leur loyer ou leur électricité, aidés par les Restaurant du Cœur, contraints de vivre à la rue car expulsés, et que, tout irait mieux pour eux, si ceux venus d’ailleurs étaient « oubliés » ou « chassés »de chez nous.

Nous vous disons : nous entendons votre parole et, parce que nous croyons à la force des arguments, nous en appelons à votre raisonnement et à votre jugement. Nous aimons « Ma France » que chante Jean Ferrat.

Nous nous refusons à être un mouvement de défense des seuls migrants. Beaucoup d’entre nous sont engagés dans d’autres associations, mouvements, partis, courant de pensées, qui agissent sur les grandes causes concernant l’ensemble de la société.

(suite…)

Oct 15

ALERTE À L’ÉTAT, ALERTE À NOS REPRÉSENTANTS, ALERTE AUX CITOYENS

Publié le dimanche, 15 octobre 2017 dans Libertés, SOLIDARITE

 Monsieur le Président de la République, Monsieur le Préfet des Hautes Alpes, Monsieur le Procureur de la République, Monsieur le Défenseur des Droits de l’Homme, Mesdames et Monsieur les Parlementaires, Mesdames et Messieurs les Citoyens

      Les associations locales et nationales signataires se joignent au Mouvement Citoyen Tous Migrants pour vous alerter à nouveau des faits suivants sur le territoire frontalier du Briançonnais :

L’activité militaire et policière à cette frontière franco-italienne se traduit chaque jour par des dizaines de refus d’entrée et de renvois intempestifs de personnes majeures et mineures en exil. Ces renvois sont effectués au mépris des droits fondamentaux et des dispositions légales, notamment au regard du droit d’asile et de la protection de l’enfance.

Cette politique a engendré un grave accident connu (deux jeunes ont chuté dans des barres rocheuses pour éviter la police dans la nuit du 18 au 19 août), d’autres, méconnus, et de multiples mises en danger. Les migrants prennent des voies dangereuses pour éviter la route principale et/ou se cachent pendant des jours et des nuits pour échapper aux contrôles. Ils arrivent épuisés, affamés, terrorisés à Briançon. Avec l’approche de l’hiver, ces risques vont en s’amplifiant : risque de mort par le froid ou de gelures graves (deux personnes ont été amputées en mars 2016).

(suite…)