Flux RSS
Oct 18

34 ans de détention déjà pour le plus vieux prisonnier de France ! Communiqué de l’AFPS (Association France-Palestine)

Publié le mercredi, 18 octobre 2017 dans Libertés

http://www.france-palestine.org/34-ans-de-detention-deja-pour-le-plus-vieux-prisonnier-de-France

      Georges Ibrahim Abdallah est un militant communiste libanais, combattant pour la cause palestinienne et libanaise qui a résisté alors que l’armée israélienne, en 1982, envahissait son pays avec la complicité des États-Unis.

L’opération israélienne « Paix en Galilée » a culminé dans l’horreur des massacres de Sabra et Chatila où 3 500 Palestiniens furent tués.

Arrêté à Lyon le 24 octobre 1984 Georges Ibrahim Abdallah fut condamné à la perpétuité en 1987, dont 15 ans de peine de sûreté, pour complicité dans l’assassinat d’un responsable des services secrets israéliens et d’un attaché militaire des États-Unis.

De nombreuses violations du droit ont été relevées dans les différentes procédures judiciaires menées :

  •        absence de « preuves criminelles«  contre lui,

  •        liens de son premier avocat avec les services du contre – espionnage français (cet avocat, Me Mazurier du barreau de Paris, fut par la suite rayé de l’ordre des avocats),

  •       nouvelles charges et nouvelles preuves non incluses dans son dossier lors du premier procès en 1987 et ses défenseurs ont pu légitimement évoquer « une violation des plus graves de la procédure légale« .

(suite…)

Août 29

La période de détention de Salah Hamouri prolongée

Publié le mardi, 29 août 2017 dans Libertés

La période de détention du chercheur de terrain d’Addameer et défenseur des droits de l’homme Salah Hamouri a été prolongée de trois jours par un juge israélien à la Cour de la Magistrature de Jérusalem, pour interrogatoire complémentaire. Mahmoud Hassan, avocat d’Addameer, a présenté un recours contre la décision du juge d’étendre la période de détention de Hamouri. Arrêté par les forces d’occupation lors d’un raid avant l’aube le 23 août 2017, il est interrogé depuis cinq jours.
Salah Hamouri, 32 ans, est un citoyen palestino-français et ex prisonnier palestinien dans les geôles israéliennes. Il a été libéré dans l’accord d’échange Wafa al-Ahrar, en 2011, après avoir passé sept ans dans les prisons de l’occupation israélienne. De plus, il est interdit d’entrée en Cisjordanie par un ordre militaire israélien depuis septembre 2016, et sa femme Elsa Lefort est actuellement interdite d’entrée en Palestine. (suite…)

Août 2

Jérusalem : la mobilisation unie du peuple palestinien a payé

Publié le mercredi, 2 août 2017 dans Communiqués de Presse, International

https://www.france-palestine.org/Jerusalem-la-mobilisation-unie-du-peuple-palestinien-a-paye?var_mode=calcul

   Le drapeau palestinien a été hissé sur la mosquée El Aqsa ce 27 juillet, symbole de cette victoire d’un peuple palestinien uni et déterminé qui ne lâchera pas un pouce de ses droits sur l’Esplanade des Mosquées.

En cette année 2017 qui marque les 50 ans de l’occupation de Jérusalem Est et de l’annexion illégale qui s’en est suivie, Netanyahou se serait bien vu terminer le travail et accaparer l’Esplanade des Mosquées, troisième lieu saint de l’Islam poursuivant ainsi la dé-palestinisation de la ville. Il aurait ainsi fait sauter le statu quo qui en accorde la juridiction à la Jordanie.

Il est vrai que pour Netanyahou, statu quo signifie – comme c’est  le  cas en Cisjordanie – perpétrer une occupation toujours plus violente, aller toujours plus loin dans la dépossession et imposer la politique du fait accompli à tous.

La promptitude de Netanyahou à utiliser des faits de résistance pour enclencher des faits de guerre n’est plus à démontrer tout comme sa volonté de transformer en conflit   (suite…)

Juil 22

Lettre ouverte à M. le Président de la République française par Shlomo Sand

Publié le samedi, 22 juillet 2017 dans Anti Racismes, International

L’historien israélien Shlomo Sand interpelle Emmauel Macron sur son discours, tenu en présence de Benjamin Netanyahou, pour la commémoration de la rafle du Vel’ d’Hiv : « L’ancien étudiant en philosophie, l’assistant de Paul Ricœur a-t-il si peu lu de livres d’histoire, au point d’ignorer que nombre de juifs, ou de descendants de filiation juive se sont toujours opposés au sionisme sans, pour autant, être antisémites ? »

  En commençant à lire votre discours sur la commémoration de la rafle du Vel’d’hiv, j’ai éprouvé de la reconnaissance envers vous. En effet, au regard d’une longue tradition de dirigeants politiques, de droite, comme de gauche, qui, au passé et au présent, se sont défaussés quant à la participation et à la responsabilité de la France dans la déportation des personnes d’origine juive vers les camps de la mort, vous avez pris une position claire et dénuée d’ambiguïté : oui la France est responsable de la déportation, oui il y a bien eu un antisémitisme, en France, avant et après la seconde guerre mondiale. Oui, il faut continuer à combattre toutes les formes de racisme. J’ai vu ces positions comme étant en continuité avec votre courageuse déclaration faite en Algérie, selon laquelle le colonialisme constitue un crime contre l’humanité.

Pour être tout à fait franc, j’ai été plutôt agacé par le fait que vous ayez invité Benjamin Netanyahou, qui est incontestablement à ranger dans la catégorie des oppresseurs, et ne saurait donc  (suite…)

Juil 22

Antisionisme = antisémitisme ? Une erreur historique, une faute politique. Tribune libre Dominique VIDAL (Mediapart)

Publié le samedi, 22 juillet 2017 dans International, Non classé

   « Nous ne céderons rien à l’antisionisme car il est la forme réinventée de l’antisémitisme ». Cette phrase finale est venue gâcher le discours salutaire d’Emmanuel Macron lors de la commémoration du 75e anniversaire de la rafle du Vél d’Hiv, devant Benyamin Netanyahou. Une erreur historique, une faute politique.

  La présence inédite et scandaleuse du Premier ministre le plus belliciste de l’histoire d’Israël à cette cérémonie n’est sans doute pas pour rien dans la faute politique commise par le nouveau président. Car celle-ci résulte d’un alignement sur son hôte, incroyablement qualifié de « cher Bibi » – celui-ci l’a-t-il appelé « Manu » ? – et par la même occasion sur le Conseil représentatif de institutions juives de France (CRIF).

L’histoire du conflit central du Proche-Orient – faut-il le rappeler  à  Emmanuel Macron ? – ne commence pas le 14 mai 1948, lorsque naît l’État d’Israël. C’est en 1897 que l’Organisation sioniste voit le jour, avec pour but la création d’un Foyer national juif en Palestine. Entériné par la déclaration Balfour en 1917, puis par le mandat que la Société des Nations confie au Royaume-Uni en 1922, cet objectif ne rallie pas la majorité des Juifs, loin de là : l’immense majorité y est hostile, communistes et bundistes, mais aussi religieux. Antisionistes, tous ces Juifs étaient-ils antisémites ?

(suite…)

Mai 26

Rassemblement de soutien aux prisonniers politiques Palestiniens en grève de la faim, Lundi 29 mai, Place du Vigan ALBI

Publié le vendredi, 26 mai 2017 dans Communiqués de Presse, International

  Le Comité Palestine 81 et les premières organisations signataires appellent à un rassemblement   en soutien et solidarité avec les 1800 prisonniers politiques Palestiniens en grève de la faim depuis le 17 avril , soit 40ème  jour.

Certains ne boivent plus,  plusieurs dizaines sont hospitalisés

Leur vie est en danger sérieux  …

Plus que jamais soyons nombreuses et nombreux à leur témoigner notre solidarité et notre soutien​

 

Rassemblement 

lundi 29 mai à 18h sur Le Vigan à Albi

 

Pour leur liberté, leur dignité et le respect des conventions internationales

 

premiers signataires : CP 81, AFPS 81, MRAP, LDH, Mouvement de la Paix

PCF, JC, NPA, A&A (Alternatives et Autogestion), Alternative Libertaire. . .

(suite…)

Nov 29

« Peut-on critiquer Israël aujourd’hui en France ? » Intervention de Pierre Stambul (26 novembre 2016)

Publié le mardi, 29 novembre 2016 dans International, No Pasaran !, Non classé

Ujfp-union-juive_pour-la-paix-logo    La réalité de ce qui est à l’œuvre en Israël/Palestine

    Le terme le plus correct serait sans doute « sociocide », c’est-à-dire destruction programmée de l’économie, du lien social, de tout ce qui permettrait à la société palestinienne de vivre normalement. Le rêve sioniste a été dès le début de la colonisation, soit de nier l’existence même du peuple palestinien (souvenons du slogan meurtrier assimilant la Palestine à une « terre sans peuple pour un peuple sans terre ») soit de transformer les Palestiniens en des Indiens du Proche-Orient, parqués dans leurs réserves, assistés et incapables de revendiquer leurs droits.

Le Tribunal Russell sur la Palestine, tribunal symbolique constitué d’éminentes personnalités, a considéré que l’État d’Israël était coupable de crimes de guerre, de crimes contre l’humanité, d’incitation au génocide et du crime d’apartheid tel qu’il est internationalement reconnu.

Une autre évidence de la réalité à l’œuvre, c’est que des décennies  yijk d’occupation et de colonisation ont fragmenté la Palestine en autant de statuts différents d’oppression.

En Cisjordanie, la colonisation a pris une telle ampleur que le territoire palestinien est encerclé et mité. 750 000 colons vivent au-delà de la « ligne verte », frontière internationalement reconnue qui a disparu dans les faits. Les colons forment plus de 10% de la population israélienne mais aussi la moitié du gouvernement et presque la moitié de l’armée.

(suite…)

Oct 17

Quand l’occupant endosse l’habit de la victime. Communiqué de l’AFPS (Association France-Palestine-Solidarité)

Publié le lundi, 17 octobre 2016 dans International

http://www.france-palestine.org/Quand-l-occupant-endosse-l-habit-de-la-victime

logo_natLe vote par l’Unesco de nouvelles décisions sur le patrimoine palestinien provoque les protestations outrées d’Israël qui se dit victime de négationnisme et annonce son retrait de cet organe de l’ONU.

La raison ? La première de ces décisions nierait tout lien entre Jérusalem Est et le judaïsme en utilisant exclusivement des  « dénominations musulmanes ». Lecture spécieuse d’un texte qui a le défaut majeur de ne pas accepter les faits accomplis sur le terrain par Israël, puissance occupante, mais affirme d’emblée  « l’importance de la Vieille Ville de Jérusalem et de ses remparts pour les trois religions monothéistes ». Quant aux « termes musulmans », ce sont les termes arabes utilisés par les Jérusalémites, qu’ils soient musulmans ou chrétiens pour désigner les « lieux saints » même si dans leur volonté de rectification du vocabulaire, les Israéliens se refusent à les utiliser en arabe.

Ce texte a surtout l’immense défaut de recenser la liste des faits accomplis par l’administration israélienne pour mettre en cause le statu quo sur l’esplanade des mosquées et le caractère palestinien de Jérusalem Est. L’autre texte plus global, pointe précisément les conséquences de l’occupation sur les terres arabes occupées de Palestine et du Golan du point de vue éducatif et culturel.

(suite…)

Août 12

Ce pire qui nous inspire, par Alain Brossat

Publié le vendredi, 12 août 2016 dans Non classé, Point de vue

DSCN0161 -Medium-   Un basculement décisif est en train de se produire subrepticement dans la politique conduite par nos gouvernants. Cette bifurcation se produit au point de jonction de la politique intérieure et extérieure. Elle présente également la caractéristique de ne porter la marque d’aucun parti de gouvernement en particulier – elle est l’œuvre des socialistes et de leurs alliés pour la simple raison que ce sont ceux-ci qui sont actuellement aux affaires, comme elle pourrait l’être aussi bien de leurs concurrents ; on a pu en relever les prémisses sous Sarkozy déjà, et ce mouvement se poursuivra au delà des péripéties de l’élection présidentielle à venir, quelle qu’en soit l’issue.

Ce tournant consiste en ceci : pour ceux qui nous gouvernent (notion à entendre dans son sens extensif, incluant les médias, entre autres), l’Etat d’Israël cesse d’être en premier lieu cette dite « démocratie » passablement interlope mais à laquelle il n’est pas pour autant question de ménager son soutien – fût-ce, en plus d’une occasion, en se pinçant le nez. Israël, de partenaire stratégique nécessaire, tend à devenir, dans le contexte de la guerre à outrance livrée à l’islamisme, un modèle stratégique en tant qu’État de sécurité avancé.  

(suite…)

Juil 19

Après la tuerie de Nice, quelques réactions . . .

Publié le mardi, 19 juillet 2016 dans Libertés, No Pasaran !

Guy, avec qui beaucoup d’entre nous avons longtemps milité au sein des Alternatifs, nous parle de Camille, sa petite cousine, assassinée avec 83 autres personnes jeudi soir à NICE. A l’horreur de la perte de cette jeune personne vient s’ajouter celle des propos entendus de toutes parts.

Camille

Bonjour,

J’ai hésité avant d’écrire ce petit mot. Ce sont les horreurs entendues à la mi-journée qui m’ont convaincu

Certains le savent, Camille est morte sur le coup jeudi soir. Comme d’autres victimes, son corps n’a été officiellement identifié qu’hier soir.

Camille était une jeune femme de 24 ans, pleine de vie. Fille d’un de mes cousins, petite-fille de ma marraine, elle même soeur de ma maman, elle faisait partie du cercle familial

Inutile de préciser que ses parents, sa grand-mère, son frère sont dans le désarroi le plus total. Les frères et soeurs, cousins et cousines, belles soeurs et beaux frères formaient une grande famille qui se retrouvait souvent, notamment l’été à St Etienne de Tinée.

Camille ne nous y rejoindra plus.

84 femmes, hommes et enfants ont perdu la vie. Des dizaines de familles ont été frappées au coeur.

Et aujourd’hui à midi, à Nice, lors d’une manifestation qui s’annonçait comme un moment de recueillement, des participant.e.s téléguidé.e.s par Estrosi et le Front National ont hué et sifflé Valls et les membres présents du gouvernement. Veulent-ils, comme Henri Guaino, équiper les forces de l’ordre de lance-roquettes ?

Des slogans anti-arabes et islamophobes ont été lancés et différentes manifestations d’hostilité envers les musulman.e.s ont eu lieu depuis 48h (source France-Culture)

J’ai le sentiment que Camille est morte deux fois, victime de la folie théocratique qui veut abolir l’humanité et du vent mauvais qui souffle en Europe et particulièrement dans notre région.

Merci pour vos témoignages de sympathie et de solidarité..

Nous devons être fier.e.s de nos engagements en faveur d’une humanité émancipée.

Avec mes amitiés

Guy                                                                                                   18 juillet 2016

(suite…)